• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Municipales. A Bourgoin-Jallieu, l'UMP Vincent Chriqui aux portes de la mairie mais le PS André Borne mise sur les abstentionnistes

La ville a enregistré un taux d'abstention record au soir du premier tour des municipales : 44,57% / © France 3 Alpes
La ville a enregistré un taux d'abstention record au soir du premier tour des municipales : 44,57% / © France 3 Alpes

Au soir du premier tour, le candidat de droite est arrivé largement en tête à Bourgoin. Mais à l'aube du second, Vincent Chriqui n'a que peu de réserves de voix. Il va donc devoir viser les abstentionnistes. Tout comme son principal concurrent, le PS André Borne, qui croit toujours à la victoire.

Par France 3 Alpes

C'est un bastion socialiste qui pourrait bien tomber. Et qui vacille déjà beaucoup. Dimanche soir, à l'issue du premier tour des municipales, le PS, qui dirige pourtant Bourgoin depuis 40 ans, n'est arrivé qu'en seconde position avec un score historiquement bas: 28,77% pour son candidat, André Borne. 

Une situation inédite dans ce fief rose qui pourrait donc basculer à droite au terme du second tour. Car de son côté, l'UMP Vincent Chriqui a crée la surprise en s'adjugeant 37,89% des suffrages. 

Le FN trouble le jeu à droite 


Pour autant, difficile de se risquer au moindre pronostique. Derrière ces chiffres assez nets se cachent des nuances et des subtilités à décortiquer. La droite, d'abord, a certes le sourire. Mais elle ne dispose néanmoins d'aucune véritable réserve de voix. En cause, notamment, la présence à ses côtés au second tour du candidat FN. Avec 16,15% des voix, Robert Arlaud, son représentant, a en effet fait le choix du maintien. 

Reportage Jordan Guéant et Yves-Marie Glo
Bourgoin : une bascule à droite?
Intervenants : André Borne (Candidat PS), Armand Bonnamy (Candidat SE), Vincent Chriqui (Candidat UMP-UDI).


44,57% d'abstention 


Une situation complexe à gauche également. André Borne, héritier de la municipalité sortante, se voit concurrencer par un ancien camarade aujourd'hui dissident. Avec 17,19% des suffrages, Armand Bonnamy a lui aussi fait le choix du maintien. Candidat sans étiquette, il peut séduire un électorat de centre-droit. Mais il cause surtout de gros soucis au PS. Très implanté à Bourgoin, où il a été membre de la majorité pendant 18 ans, l'homme semble en effet plus connu que le candidat officiel du PS... 

Alors, pour s'adjuger la victoire, les deux candidats arrivés en tête ont dû se remettre très vite au travail et partir à la chasse aux abstentionnistes. A Bourgoin, ils sont nombreux puisque 44,57% des habitants de la ville ne sont pas allés voter au premier tour. Reste à savoir qui de Vincent Chriqui ou d'André Borne aura réussi à les convaincre...

Sur le même sujet

Opération prévention incendie à Mirabel-et-Blacons, dans la Drôme

Les + Lus