Cet article date de plus de 5 ans

Opposition au Center Parcs: pour Corinne Lepage il faut "éviter que l'écologie devienne la chose de l'extrême gauche"

L'ex-ministre de l'Environnement Corinne Lepage a mis en garde, ce lundi 8 décembre, contre "la violence" sur les chantiers contestés en France, appelant à "éviter que l'écologie ne devienne la chose de l'extrême gauche", ce qui est "une catastrophe". 

Corinne Lepage
Corinne Lepage © AFP
Interrogée par Radio Classique sur les occupations de sites comme à Roybon, en Isère, la présidente de Cap 21 a répondu: "pour quelqu'un comme moi, qui défend l'écologie depuis 30 ans, ça n'est pas une bonne nouvelle". "L'écologie ne peut se développer que si elle est populaire, que si elle apparaît comme une nécessité, une évidence", selon elle. "Plus vous avez de la violence, plus vous avez des actions de destructions, qui symbolisent l'écologie, et moins ça peut fonctionner".
L'ancienne candidate à l'Elysée a aussi pointé un "problème de prise de décision dans notre pays".

"La nouvelle affaire du Center Parcs montre très bien qu'il y a eu une problème de légitimité, il y a eu un rapport d'une commission d'enquête totalement défavorable, vous savez, ça fait 40 ans que je fais du droit de l'environnement, c'est rare", a dit l'avocate. "Ce qui est absolument nécessaire, c'est de revoir les choses de manière beaucoup plus approfondie, et d'éviter que l'écologie ne devienne la chose de l'extrême gauche, parce que c'est une catastrophe", a-t-elle poursuivi.

Dimanche, les défenseurs du projet de village vacances ont manifesté à Roybon, où des Zadistes occupent le chantier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
projet center parcs environnement