Cet article date de plus de 7 ans

Pollution aux particules fines : Isère, Savoie et Haute-Savoie dans le rouge

Toutes les vallées et plaines alpines sont désormais passées en niveau "alerte". L'épisode de pollution aux particules fines qui a débuté lundi 25 mars devrait toutefois baisser d'intensité à partir de jeudi.

Les jours passent et les particules restent. Depuis 48 heures les vallées alpines sont touchées par un nouvel épisode de pollution aux particules fines qui est monté en puissance au fil des jours.

Les causes principales de cette dégradation de la qualité de l'air sont connues: conditions météorologiques stables, émissions liées au chauffage, trafic routier et probablement le secteur agricole ont contribué, comme prévu, au maintien de niveaux élevés en poussière sur une grande partie de la région.

Aujourd’hui, mercredi 27 mars, les niveaux sont restés élevés en début de journée. Dans ce contexte, et sur décisions préfectorales, le dispositif est activé au niveau d’alerte. Ils faut donc lever le pied et abaisser sa vitesse de 20km/h dans de nombreux secteurs car, au niveau d'alerte, des mesures d'urgences de restriction des activités polluantes doivent en effet être respectées.

En attendant la pluie


Demain jeudi 28 mars, l’épisode pluvieux devrait s'accompagner d'une baisse notable des niveaux de particules et clôturer l’épisode de pollution.

Pour tout savoir, ou presque, sur la qualité de l'air, n'hésitez pas à consulter le document ci-dessous, il est publié à destination des scolaires, mais ça fait du bien parfois de retourner à l'école!

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution