• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le projet européen Places2Be sera dirigé par STMicroelectronics à Crolles (Isère)

STMicroelectronics à Crolles, figure de proue du projet européen d'envergure Places2Be. / © France 3 Alpes
STMicroelectronics à Crolles, figure de proue du projet européen d'envergure Places2Be. / © France 3 Alpes

Le groupe franco-italien STMicroelectronics vient d'annoncer le lancement d'un projet de recherche européen Places2Be. Ce programme a pour ambition de tester l'industrialisation d'une nouvelle technologie. Il sera dirigé depuis Crolles en Isère.

Par France 3 Alpes avec AFP

Doté de 360 millions d'euros, ce projet vise à favoriser l'industrialisation d'une nouvelle technologie de fabrication de composants et c'est STMicroelectronics qui en sera le chef de file.
Prévu sur trois ans, le projet implique la construction de deux lignes pilotes de fabrication dans l'usine de STMicro à Crolles, en Isère ainsi que dans celle de l'américain GlobalFoundries, à Dresde en Allemagne.

Le projet Places2Be devrait permettre de renforcer les pôles de Grenoble et de Dresde.  

Au delà de l'impact direct induit par les investissements en faveur des matériaux et de la propriété intellectuelle, c'est toute la chaîne de valeur microélectronique en Europe qui devrait bénéficier de répercussions positives. 

Le projet se focalise sur la fabrication de composants reposant sur un substrat de silicium sur isolant (SOI), une grande spécialité du groupe français SOITEC, qui fait d'ailleurs partie du consortium.
Les travaux du consortium reposeront sur la filière FD SOI UTBB, qui permet d'ajuster le fonctionnement des transistors en cours de fonctionnement pour obtenir de hautes performances avec une consommation électrique optimisée.

Places2Be regroupe 19 institutions universitaires et entreprises européennes, en particulier les françaises STMicro, Dolphin Integration, Ion Beam Services, Mentor Graphics France et SOITEC. Le suédois Ericsson participe également aux travaux.






Sur le même sujet

PORTRAIT. A Clermont-Ferrand, la photo animalière pour passion

Les + Lus