• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L’Auvergne du début du XXe siècle en photo

L’Auvergne du début du XIXe siècle en photo
C’est une histoire hors du commun. 1 300 photos d’un jeune photographe amateur tué au début de la Première Guerre mondiale ont été miraculeusement retrouvées. Intervenants : Patrick Cochet, Directeur de la photothèque 63 / Dominique Briat, Vice-présidente chargée de la Culture au Conseil Départemental du Puy-de-Dôme / Serge Seguin, Infographiste de la photothèque 63 - France 3 Auvergne - BELLE Pierre-Olivier, ZELLOUMA Leila, ORDAS Brice

C’est une histoire hors du commun. 1 300 photos d’un jeune photographe tué au début de la Première Guerre mondiale ont été miraculeusement retrouvées.

Par Marc Taubert

Tout a débuté chez un brocanteur, il y a une dizaine d’années. Patrick Cochet, le directeur des archives départementales y découvre une photographie, signée, localisée et datée de 1912.

A partir de ce jour, il va peu à peu reconstituer la vie de Jean Lebon, l'enfant de Longechaud, un hameau près d'Ambert.

Jean Lebon fut le témoin de son époque, durant sa courte vie. Car il est mort à 23 ans, sous la mitraille allemande, en 1914. Mais derrière lui, ce photographe ambertois a laissé 1 300 clichés.

Il y a 10 ans, ils ont été miraculeusement retrouvés dans la scierie familiale. Les archives départementales du Puy de Dôme en ont fait un livre.

Le livre est le 7e d'une collection consacrée au patrimoine photographique en Auvergne. Le département du Puy-de-Dôme a récemment acquis les 1 300 plaques de verres sur lesquelles Jean Lebon avait inscrit son œuvre.

Si ces clichés étaient en bon état, il a tout de même fallu un gros travail pour restituer la qualité des images. Il a fallu nettoyer, épousseter et retoucher, une à une ces plaques de verres.

En 142 pages, "La jeunesse photographique de Jean Lebon" nous transporte à l'époque des diligences, de l'absinthe et des baignades en rivière.

Sur le même sujet

Le plus gros camion du monde

Les + Lus