Puy-de-Dôme : des sportifs préparent le championnat de France de voltige aérienne

Publié le
Écrit par Elodie Monnier .

Sur l'aérodrome d’Ambert-Le Poyet, dans le Puy-de-Dôme, trois femmes et trois hommes enchaînent les figures de voltige aérienne à 300 km/h. Leur avion monoplace leur permet d’évoluer au plus haut niveau (Advanced et Elite). Ils préparent le championnat de France.
 

Deux rapaces de belle envergure planent au-dessus de l’unique piste de l’aérodrome d’Ambert-Le Poyet dans le Puy-de-Dôme. Ils sont aux premières loges pour assister aux voltiges d’un autre oiseau, bleu foncé, qui vrombit à chaque accélération. Aux commandes du monoplace, c’est Salomé Gilles qui évolue dans le ciel clair. Elle vient d’Antibes et pratique la voltige aérienne depuis quatre ans. A 31 ans, elle espère décrocher une place en équipe de France pour les mondiaux de 2021 (catégorie Advanced) « On la veut tous cette place ! ». Alors chacun des six pilotes à l’entraînement enchaîne les vols. Quinze minutes éprouvantes pour le corps et pour l’esprit.

Dépassement de soi et esprit d'équipe

Frédéric Combaneyre, informaticien de 48 ans, pilote Normand (club de Bernay) explique : « Il faut encaisser les accélérations de l’avion, ça peut monter jusqu’à 8G (NDLR: une pression de 8 fois le poids de son corps) et en même temps il faut garder la concentration au maximum pour être très précis dans la succession des figures. Ce qui me plaît dans ce sport c’est le dépassement de soi, le contrôle de la machine mais aussi l’esprit d’équipe que cela implique car au sol, on est tous attentifs à la voltige de l’autre. Il faut sans cesse peaufiner le geste, c’est addictif ! »

Le stage de préparation au championnat de France est coaché par un champion du monde par équipe (en 2009) Pierre Varloteaux. Au bord de la piste, il observe les vols de chaque pilote et les commente sur le répondeur téléphonique du voltigeur. Ce dernier, une fois au sol écoutera les commentaires du coach afin d’améliorer sa chorégraphie. Pendant qu’un pilote vole, les autres répètent les gestes au sol comme une danse sans musique où les humpty bump, les boucles, les vrilles ou les tonneaux sont mémorisés comme autant de figures imposées. Ces figures peuvent être enchaînées librement et agrémentées de rotations propres à chaque voltigeur. Les programmes en compétition durent 4 minutes. 

Pierre Varloteaux a l'habitude d'encadrer ces stages, comme le montre cette vidéo. 

La voltige aérienne, une référence made in France

Mélanie Astle (Elite / Club d’Avignon), Alexandra Marcille, Boris Fayard, et Thomas Léonard devront faire la différence parmi les vingt concurrents français de chaque catégorie (Advanced et Elite). L’entraîneur Pierre Varloteaux rappelle que la voltige aérienne française est une référence dans le monde : « Notre niveau est très élevé, des pilotes étrangers viennent d’ailleurs s’entraîner en France. Nos plus rudes concurrents sont les Russes » Le Championnat de France qui se déroulera en septembre prochain à Châteauroux devra départager une dizaine des meilleurs pilotes pour constituer l’équipe de France. Les championnats d’Europe et du Monde sont attendus en 2021.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité