Calendrier des pompiers : dans le Puy-de-Dôme " C'est la principale ressource des amicales"

Dans le Puy-de-Dôme, on s’inquiète de voir la traditionnelle distribution de calendrier des pompiers annulée en raison du COVID 19. Pourtant, il s’agit de la principale source de revenus pour les amicales de sapeurs-pompiers. Des solutions alternatives pourraient être mises en place.

La distribution des calendriers par les pompiers représente la principale ressource des amicales du Puy-de-Dôme. (Photo d'illustration)
La distribution des calendriers par les pompiers représente la principale ressource des amicales du Puy-de-Dôme. (Photo d'illustration) © Philippe TRIAS/MAXPPP
Le doute plane sur la tenue de la traditionnelle distribution de calendriers, en raison de l’épidémie de COVID 19. Dans le Puy-de-Dôme, du côté des amicales de sapeurs-pompiers, on est inquiets en cette fin d'année, période où débute habituellement le porte-à-porte. En effet, les fonds de ces associations proviennent en majorité des dons récoltés lors de la tournée des calendriers : « C’est la principale ressource des amicales et de notre réseau associatif, qui ont un vrai rôle social dans les centres de secours. C’est la vie sociale, c’est la solidarité, l’organisation de moments conviviaux au centre de secours, comme des repas ou des sorties. Ça permet aussi d’aider les pompiers lorsqu’ils en ont besoin : il y a une caisse pour récolter des dons pour les orphelins, pour nos pompiers en difficulté », explique Jean-François Barili, président de l’UDSP 63 (Union Départementale des Sapeurs-Pompiers). Une autre mission importante des amicales est de financer les assurances en service des pompiers.

Maintenir le lien social

Pour toutes ces raisons, l’UDSP espère pouvoir maintenir les tournées : « Si nous sommes déconfinés le 1er décembre, nous souhaiterions pouvoir faire la tournée dans le respect des gestes barrières, sans rentrer chez les gens. C’est important de pouvoir aller à la rencontre des habitants et de maintenir le lien social, surtout dans les zones rurales », affirme Jean-François Barili. Les précautions recommandées lors des tournées par les Sapeurs-Pompiers de France sont :

Des solutions alternatives pour récolter des dons

Si toutefois les distributions de calendrier ne pouvaient pas se tenir normalement, l’UDSP envisage d’autres solutions pour récolter des dons : « Les gens pourraient venir à la caserne récupérer leur calendrier dans des créneaux horaires prédéfinis pour faire leur dons. Sinon, on pense aussi à fonctionner avec les commerçants locaux : déposer les calendriers avec une urne pour les dons par exemple », précise Jean-François Barili. Les 150 amicales de pompiers du Puy-de-Dôme attendent donc avec impatience les futures annonces gouvernementales.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers coronavirus/covid-19 santé société