Des affiches électorales jugées illégales à Clermont-Ferrand

Certains lieux sont dédiés à l'affichage pendant les campagnes électorales, les autres sont jugés illégaux
Certains lieux sont dédiés à l'affichage pendant les campagnes électorales, les autres sont jugés illégaux

Après les dernières élections départementales, la mairie de Clermont a envoyé des contraventions à 5 binômes de candidats (de 18 à 946 euros). La municipalité leur reproche des affiches collées illégalement (en dehors des panneaux dédiés). Tous contestent cette décision et refusent de payer.

Par Pauline Sauthier et Fabien Gandilhon

Depuis cet été, une facture revient régulièrement dans la boîte aux lettre de Jean-Pierre Brenas, leader de l'opposition à la mairie de Clermont et candidat au dernières départementales. Une facture 18,56€ de la part de la mairie, qui correspond, dit-il, au nettoyage de deux affiches électorales. Soit environ 9€ par affiche.
 
Le maire de Clermont-Ferrand avait pourtant prévenu. Lors des dernières élections départementales, il a fait compter les affiches collées en dehors des emplacements prévus. Et il a facturé leur nettoyage aux intéressés.
 
« Ca nous coûte énormément cher, il y a eu une inflation pendant cette campagne, explique Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, ça occupe des agents municipaux qui pendant ce temps-là ne nettoient pas autre chose. »
 
Cinq binômes ont ainsi reçu des factures pour un total d'environ 2.000 euros; Des candidats de droite, du centre, mais aussi  le binôme divers gauche de Mireille Lacombe. Elle a reçu a note la plus salée : 946 euros, et dénonce un « règlement de comptes politique ». Un avis partagé par Jean-Pierre Brenas, qui croit à un acharnement sur l'opposition.
Des affiches électorales jugées illégales à Clermont-Ferrand
Après les dernières élections départementales, la mairie de Clermont a envoyé des factures à 5 binômes de candidats (de 18 à 946 euros). La municipalité leur reproche des affiches collées illégalement (en dehors des panneaux dédiés) et leur demande environ 9 euro par affiche. Tous contestent cette décision et tous refusent de payer. - FR3 Auvergne - Reportage : Fabien Gandilhon, René Thevenot, Dominique Leyerloup. Intervenants : Jean-Pierre Bernas (candidat dvd aux dernières élections départementales), Mireille Lacombe (candiidate dvg aux dernières élections départementales)
 
Les cinq binômes ont tous demandé l'annulation de leurs factures. Certains réfléchissent à les contester en justice. Olivier Bianchi, lui, a annoncé qu'il pourrait à nouveau facturer les affiches sauvages pendant les élections régionales. Au nom de la propreté de la ville.

Sur le même sujet

Les + Lus