• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Bug de Parcoursup : un candidat de Clermont-Ferrand admis puis rétrogradé sur liste d'attente

Alors que Parcoursup lui avait confirmé son admission à l'ISTRA le mercredi, Louis s'est retrouvé sur liste d'attente le vendredi. / © Didier Vignal
Alors que Parcoursup lui avait confirmé son admission à l'ISTRA le mercredi, Louis s'est retrouvé sur liste d'attente le vendredi. / © Didier Vignal

Un dysfonctionnement du service Parcoursup a provoqué des réponses erronées pour certains étudiants. Alors qu'il avait reçu une réponse positive mercredi 15 mai au soir, Louis, jeune candidat de Clermont-Ferrand s'est ainsi retrouvé sur liste d'attente le vendredi. 

Par FG

Accepté le mercredi, rétrogradé sur liste d’attente le vendredi. Voici la mésaventure que Parcoursup a réservé à Louis, habitant de Clermont-Ferrand et candidat à l’entrée dans plusieurs écoles d’éducateurs de jeunes enfants.

Mercredi 15 mai, peu après 19 heures, le jeune homme est heureux lorsqu’il découvre les premières réponses, tout comme son père, Didier : “Parcoursup nous a donné un résultat comme quoi Louis était sur liste d’attente dans quatre écoles et accepté à l’ISTRA de Clermont-Ferrand. On s’est dit, il est reçu, c’est la joie, on arrose ça !”

Tout était remis à zéro

Louis ne valide pas tout de suite la proposition de l’ISTRA car il est en bonne position sur une des listes d’attente. Les proches sont prévenus de la bonne nouvelle. Mais le surlendemain, lorsqu’il se connecte sur la plate-forme pour voir où en sont ses voeux, une mauvaise surprise l’attend : “J’avais un message qui m’indiquait que Parcoursup avait rencontré un problème et que tout était remis à zéro. Alors que j’avais un voeu accepté, il ne l’était plus.  Je suis passé en liste d’attente sur mes cinq voeux, et sur les listes d’attente où j’étais déjà, j’ai perdu des places.”

La capacité de certaines formations a été surestimée par le système

Malheureusement pour Louis, ses premiers voeux ont été acceptés par erreur. Dans un communiqué, le ministère de l’Éducation nationale explique que ses équipes ont découvert le 16 mai des incohérences lors des vérifications quotidiennes. Elles ont établi que Parcoursup avait surestimé la capacité de certaines formations par rapport à la réalité. Un peu moins de 400 formations ont été concernées par cette anomalie, soit environ 2% du total.
 

Une fois l’erreur corrigée, la situation des candidats a été actualisée pour refléter la capacité réelle des formations. “Ce qu’ils voient maintenant sur le site, c’est la réalité qu’ils auraient dû voir s’il n’y avait pas eu le bug” indique le rectorat de Clermont-Ferrand. Les propositions qui s'affichent à présent sont donc les bonnes: elles peuvent être acceptées. Quant aux propositions d’admission dans d’autres formations qui avaient été préalablement refusées par ces candidats induits en erreur par le bug, elles ont été réactivées.

Le ministère indique avoir informé tous les candidats concernés. Un accompagnement est possible pour ceux qui auraient des difficultés par téléphone, via la rubrique contact de Parcoursup ou sur les réseaux sociaux.

Quant à Louis, il ressent de la colère et de la déception… “On a rappelé la famille pour leur dire que ça avait changé par rapport à ce qu’on leur avait annoncé.” Sa position favorable sur les listes d'attente lui permet d'espérer, mais le suspense et le stress vont se prolonger quelques jours de plus.

Sur le même sujet

VIDEO. Allier : découvrez ce à quoi ressemble un campement de scout en 2019

Les + Lus