CHU de Clermont-Ferrand : pourquoi des infirmières et aides-soignantes sont en grève

Publié le Mis à jour le
Écrit par Renaud Gardette .

Des "gilets blancs" en grève au CHU de Clermont Ferrand sur le site Gabriel Montpied : les infirmières et aides-soignantes du service de réanimation ont cessé le travail à l'appel de plusieurs syndicats pour réclamer la récupération de plusieurs centaines d'heures qui n'ont pas été payées. 

Au CHU de Clermont-Ferrand, le compteur des journées à récupérer s'affole. A l'appel de plusieurs syndicats, (CGT, FO, SUD et UNSA), un préavis de grève a été déposé lundi 3 décembre pour les infirmières et aides-soignantes du service de réanimation médico-chirurgicale.

Selon l'inter-syndicale, au 27 janvier 2019, il y aura 475 journées à récupérer pour les infirmières, et 376 pour les aides-soignantes, l'équivalent de 2 postes à temps plein sur une année. Le personnel aurait alerté à plusieurs reprises la direction sur la difficulté à écouler ces jours de récupération, avant le mouvement. Parmi ces jours à récupérer, il y a des heures supplémentaires non payées, des RTT, ou des congés annuels qui n'ont pas été posés.

Sur place, des banderoles avec des draps et des affiches dans les différents services sont en préparation. Les grévistes devraient donc enfiler un "gilet blanc" ! Selon les syndicats, une demande de réunion aurait été envoyée à la direction. Des proposition écrites ont été jugées insuffisantes. Le nombre précis de grévistes n'a pas été communiqué. Pour assurer la continuité du service plusieurs professionnels de santé ont été assignées.




 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité