Clara Morgane : "J'aime parler de féminisme humaniste"

Depuis plusieurs mois, Clara Morgane sillonne les routes de France pour la présentation de son nouveau cabaret intitulé “Au 7ème”. Aux côtés de danseuses, effeuilleuses et acrobates, la chanteuse met en avant le pouvoir féminin au fil des siècles. Rencontre avec une femme engagée qui souhaite faire de la sororité sa priorité.

Depuis le début de sa carrière, Clara Morgane a toujours aimé être sur le devant de la scène, et c’est finalement dans un cabaret que l’artiste semble la plus épanouie. Elle nous confie : “Au démarrage, j’ai commencé plutôt par le théâtre. Même quand je sortais mes albums, ce que je préférais c'était aller faire le tour de France pour aller chanter. Et c'est vrai qu'au fil des expériences artistiques, j'ai vraiment trouvé avec le cabaret mon terrain de jeu parce que je m'ennuie rapidement. Je suis un peu hyperactive, je suis créative, je fais beaucoup de choses et c'est vrai que le cabaret m'offre une liberté inégalable.

Le cabaret est un moyen pour elle de mettre en avant ce qui est vraiment important à ses yeux : “J'ai la chance de pouvoir mettre des femmes, des artistes en lumière, des femmes que j'admire, qui sont des femmes qu'il faut découvrir, des acrobates, des effeuilleuses, des danseuses. Et toutes ensemble, nous sommes 7 et nous évoquons le pouvoir féminin”.

Mon envie d’être sur scène, c’est depuis toujours

Clara Morgane

Tout au long de son spectacle, Clara Morgane retrace l'histoire du genre féminin à travers 3 grandes époques, la monarchie, les Années Folles et la période actuelle. Une histoire qu’elle est fière de raconter, explique-t-elle en souriant : “J'aime bien me souvenir et je pense qu'il ne faut pas oublier d'où on vient, les difficultés rencontrées par les femmes pour s'émanciper. Et on voit bien l’évolution à travers ces 3 époques. Alors évidemment, ce n'est pas un spectacle historique, mais il y a des clins d'œil. Et on voit le rapport homme-femme changer au fur et à mesure des époques.” Elle ajoute : “Mais on apporte une réponse artistique avec des tableaux lumineux d'acrobaties et de danses.”

J’ai fait des tournées de chansons, avec des troupes de cabarets et j’avais vraiment le besoin de créer ma propre équipe

Clara Morgane

Monter son propre cabaret n’est pas chose facile, d’autant plus que Clara Morgane souhaitait trouver la troupe qui correspondait à l’identité de son spectacle avec de fortes personnalités. “J'avais vraiment le besoin de créer ma propre équipe. De mettre en lumière des femmes qui m’impressionnaient et j'ai fait 6 ans de cabaret pour trouver le message et l'équipe. J'ai créé le message dans ma tête parce que je me suis demandé ce qui était le plus important pour moi avec la carrière que j'ai eue. Et c'est vrai que je viens de loin. J'ai une vie très riche artistiquement et à un moment, quand on a eu plein de choses dans la vie, quand on a tourné, quand on a fait du théâtre, quand on a eu la chance de réaliser ses rêves, on se dit mais qu'est ce qui est important aujourd'hui ? Et moi, ce qui est important, c'était de parler de sororité, d'être avec des femmes, d'écrire sur les femmes pour les femmes et aussi pour les hommes, parce que j'aime parler de féminisme humaniste.”

A travers son spectacle mais également en dehors, la chanteuse s’engage à défendre les conditions de la femme, en appelant à l’entraide entre les femmes et à la fin des "guerres de jalousies". Lorsqu’on lui parle de l’évolution de la condition de la femme, Clara Morgane a un vrai message à faire passer : “On en parle beaucoup dans le spectacle. Je pense qu’on peut s'en vouloir aussi un petit peu à nous-même, même si ça pince. Je parle de sororité car je trouve qu'on en manque. Je pense que les femmes puissantes et même les autres (…) qui vibrent à la même fréquence et qui réussissent à s'entendre, à s'entraider et à former des clans ça manque un petit peu. C'est ce que j’ai réussi à faire avec le cabaret et c’est ce que j'ai essayé d'inspirer. On est un peu dures entre nous et je pense qu'on a suffisamment à gérer avec notre statut social. Entre nous, il faudrait qu'on passe un « step » aujourd'hui, et qu’on soit plusieurs à montrer l'exemple et à essayer de dire que c'est possible.

Bien que Clara Morgane soit très attachée à la condition de la femme, elle souhaite porter un féminisme de son temps. Elle explique avec un sourire en coin : “Le féminisme n'est pas un gros mot. Mon mari est le plus grand féministe que j'ai jamais rencontré. Ça signifie simplement qu'on veut l’équité, qu'on veut le respect, qu'on veut l'égalité des chances, qu'on veut l’égalité des droits et qu'on veut avancer dans la même direction, main dans la main sans se détester.” Elle ajoute : “Ce que je reproche un petit peu à l'ancien féminisme, c'est qu’on nous imposait, en tout cas on a essayé de nous imposer, d'être en fait brillantes uniquement par notre intelligence, ce qui voudrait dire que si on utilise quoi que ce soit d'autre, on ne l'est plus. Je ne suis pas d'accord avec ça, je ne veux pas me restreindre et je veux exploiter tout mon potentiel. Et je pense que c'est ça le vrai féminisme.”

Un appel à l’entraide entre femmes

“La Sororité”, un mot peu utilisé et qui est très important à ses yeux. Pour elle, ce n’est pas simplement un mot, c’est un état d’esprit que toutes les femmes devraient avoir : “La Sororité, c'est l'amour et l'aide, l'entraide entre femmes, le soutien, la tolérance, la bienveillance, oui l'entraide et surtout l'inverse du jugement, car qu'est-ce qu'on est difficile, dures les unes avec les autres, déjà on est dures avec nous-même, croiser un miroir ça n'a jamais été facile pour une femme et par conséquent on a besoin de rabaisser l'autre pour s'élever. Et c'est une erreur ! Car quand on commence à élever les femmes autour de nous, on s'envole avec elles. C'est quelque chose de merveilleux que j'aimerais tellement que les autres femmes vivent.

Clara Morgane est une femme engagée, avec des convictions qu’elle souhaite transmettre à travers son spectacle. En faisant de la sororité un état d’esprit, la chanteuse s’emploie à œuvrer pour un véritable mouvement d’entraide féminin. Pour découvrir le cabaret de Clara Morgane, rendez-vous le 22 février 2024 à 20h30 à la Maison de la Culture de Clermont-Ferrand.

>>> Retrouvez l'interview de Clara Morgane dans ce podcast en cliquant ici

Retrouvez "Vous êtes formidables"
Une émission présentée par Jérémy Allebée
Du lundi au vendredi à 10h35 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Revoir l'émission avec Clara Morgane

A retrouver également sur france.tv