Clermont-Ferrand : 389 millions d'euros pour le renouvellement urbain

3 quartiers clermontois vont être concernés par les investissements de l'ANRU. / © Valérie Riffard / France 3 Auvergne
3 quartiers clermontois vont être concernés par les investissements de l'ANRU. / © Valérie Riffard / France 3 Auvergne

L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) a validé le programme de renouvellement urbain de Clermont-Ferrand. Les investissements totaux prévisionnels se montent à 389 millions d’euros pour 15 ans.
 

Par Catherine Lopes

Le programme de renouvellement de la ville de Clermont-Ferrand vient d’être validé par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Mardi 21 mars 2019, une délégation regroupant des élus, des conseillers citoyens et des techniciens de Clermont Métropole et des bailleurs sociaux, avait défendu le projet devant l’ANRU. Le projet de la Métropole concerne les quartiers des Vergnes, de la Gauthière et de Saint-Jacques. Dans son avis du 26 avril 2019, l’ANRU et ses partenaires, dont Action Logement, valident un concours financier de 122,479 millions d’euros, dont 92,447 millions d’euros en subventions et 30,032 millions d’euros en prêts.

389 millions d'investissements

Les investissements totaux prévisionnels se montent à 389 millions d’euros, dont 41,8 millions de la Ville de Clermont-Ferrand, 80,2 millions de Clermont Auvergne Métropole et 267 millions d’euros des bailleurs sociaux. Dans un communiqué, la Métropole indique que « La convention de renouvellement urbain que signera la Métropole et l’ensemble de ses partenaires avec l’ANRU engagera des opérations qui transformeront les trois quartiers au cours des quinze prochaines années ».

3 quartiers concernés


Dans le communiqué on peut lire que « Sur la Gauthière, le projet prend appui sur la dynamique métropolitaine portée par les secteurs environnants avec notamment le projet d’aménagement ambitieux du site des Pistes / Cataroux ». De plus « Sur les Vergnes, l’objectif est de raccorder ce quartier à la Grande Plaine et de l’intégrer pleinement à son environnement en cours de mutation. Il s’agit d’articuler les différents secteurs de projets et de valoriser les Vergnes dans l’entrée Nord-Est de la Métropole ». Enfin, « A Saint-Jacques, l’ambition affirmée est de faire un quartier mixte, reconnu pour sa qualité d’habiter, intégré au centre-ville et valorisé par sa situation de belvédère ».
Sur Twitter, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, s'est réjoui de cette validation du projet de renouvellement urbain. 

Sur le même sujet

Les + Lus