• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Ferrand : le député Modem Michel Fanget annonce sa candidature à la mairie

La mairie de Clermont-Ferrand, objet des prochaines élections de 2020. / © Thierry Zoccolan - AFP
La mairie de Clermont-Ferrand, objet des prochaines élections de 2020. / © Thierry Zoccolan - AFP

Le député Modem Michel Fanget a annoncé lundi 3 juin sa candidature à la mairie de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), elle devra être validée dans les prochaines semaines par la commission d’investiture de la majorité présidentielle LREM – Modem Agir.
 

Par Cyrille Genet

C’est par un texto que Michel Fanget a confirmé lundi 3 juin son intention de participer à la campagne des municipales de 2020 à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme : "Je suis candidat pour devenir maire de Clermont-Ferrand dans le respect des procédures nationales d’investiture et du rassemblement du pôle central de la majorité qui rassemble le Modem Agir et LREM" écrit celui qui a siégé dans l’opposition au conseil municipal de 1989 à 2014.

Il y évoque la procédure d’investiture prévue pour les communes de plus de 5000 habitants : les candidatures seront examinées dans quelques semaines (d’ici l’été vraisemblablement)  au niveau national par une commission regroupant les deux partis composant la majorité présidentielle et d’autre part réaffirme son ancrage dans cette majorité nationale qui uni La République En Marche et le Modem. Car ils pourraient être deux à se présenter devant la commission d’investiture avec Eric Faidy qui a été nommé le 29 mai porte-parole du parti présidentiel sur la métropole clermontoise. "C'est vrai on parle de moi dans les états-majors" dit Eric Faidy, "si je dédidais d'y aller, ce serait la candidature du renouvellement et de la société civile".

Il dit avoir laissé passer le temps des européennes pour officialiser sa position à maintenant 10 mois des municipales dont les dates exactes seront fixées par le Conseil des Ministres.

S’il est désigné pour la campagne des municipales, Michel Fanget aura au moins deux adversaires : le Maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi (Parti socialiste) et l’actuel  chef de file de l’opposition Jean-Pierre Brenas (Les Républicains). "Le contexte politique a changé depuis la semaine dernière, avec le résultat des élections européennes le logiciel a changé et dans les grandes villes la politique nationale compte beaucoup" dit Michel Fanget.

Le cardiologue âgé de 69 ans a été conseiller municipal de 1989 à 2014, conseil général de 94 à 2001, député de 93 à 97 puis depuis 2017 à aujourd’hui, il est conseiller régional depuis 2016.
 

Sur le même sujet

Ligue 2 : le GF 38 reçoit l'AC Ajaccio au Stade des Alpes

Les + Lus