Clermont-Ferrand : une dizaine de coups de feu tirés sur la porte d'un couple de retraités

Au total douze impacts ont été relevés sur la porte de ce couple de retraités. / © S.Naissant/ France 3 Auvergne
Au total douze impacts ont été relevés sur la porte de ce couple de retraités. / © S.Naissant/ France 3 Auvergne

Un couple de retraités a brutalement été réveillé dans la nuit du lundi au mardi 27 août. Leur porte d'appartement rue Clos-Four à Clermont Ferrand a été la cible d'une dizaine de coups de feu. Les ravisseurs ont incendié la porte avant de s'enfuir. Le SRPJ est en charge de l'enquête.

 

Par Mohamed Benmaazouz

Aux alentours de 00h30 des détonations retentissent dans la rue Clos-Four à Clemont-Ferrand. Trois hommes masqués ont ouvert le feu sur la porte d'un logement situé au rez-de-chaussée d'une résidence à proximité du Stade Marcle Michelin. A l'intérieur de cet appartement se trouvait un couple de retraités sans histoire. Réveillés en panique aux sons des balles qui pleuvaient sur leur porte. Douze impacts ont été constatés à l'arrivée de la police judiciaire. Certaines munitions ont même traversé l'épaisse porte métallique de leur habitation. Des douilles, de différents calibres ont été relevées, et feront l'objet d'analyses.

Mauvaise cible ?

L'un des agresseurs aurait réussi à pénétrer de quelques pas dans le logement avant de rebrousser chemin. Le trio a ensuite pris la fuite avant l'arrivée de la police sur place. Ils  ont mis feu à la porte avant de s'en aller pour une raison encore inconnue. L'enquête a rapidement été confiée au SRPJ de Clermont-Ferrand. Ces derniers ont procédé à des prélèvements afin de mettre la lumière sur cet incident survenu dans ce coin calme de la capitale Auvergnate. L'enquête poursuit son cours. Mais une question reste en suspens. Est-ce que le couple de retraités était la cible initiale des malfaiteurs ? Pas si sûr. Les enquêteurs n'excluent pas l'hypothèse d'une erreur de cible. Le mystère reste entier avant les premières conclusions de l'enquête.

Sur le même sujet

Un exemple de start-up en Auvergne

Les + Lus