Clermont-Ferrand : Entre 750 et 1000 personnes défilent contre le pass vaccinal

Publié le
Écrit par Stéphanie Vinot
Ils étaient pas loin d'un millier de personnes à se rassembler contre le pass vaccinal
Ils étaient pas loin d'un millier de personnes à se rassembler contre le pass vaccinal © Richard Beaune

Entre 750 et un millier de manifestants ont défilé samedi 8 janvier 2022 à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme contre l’instauration du pass vaccinal. Un regain de mobilisation suite aux propos d’Emmanuel Macron et son envie d’ « emmerder les non-vaccinés ».

Une nouvelle manifestation qui a remobilisé les personnes opposées au vaccin ou au pass sanitaire, sur le point de devenir pass vaccinal.  Entre 750 et un millier de personnes ont défilé samedi 8 janvier 2022 à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme. « Par pitié, faites analyser votre sang et vous comprendrez ! » pouvait-on lire sur les pancartes. La défiance est toujours aussi forte. Et l’arrivée d’ici à la fin du mois du pass vaccinal a amplifié le mécontentement : «  C’est une atteinte à la liberté des uns et des autres, la liberté de choix surtout », affirme un trentenaire.  « Le moment est très grave », lance un autre manifestant, la cinquantaine, bonnet vissé sur la tête. « Depuis plusieurs mois, notre démocratie est en danger. C’est clair que cette semaine, avec ce qu’a dit notre président, c’est vraiment la goutte d’eau qui fait déborder le vase. » Dans un entretien avec les lecteurs du Parisien, Emmanuel Macron a déclaré vouloir continuer d’ « emmerder » les non-vaccinés. De quoi faire bondir les principaux concernés. « Il faut tous se réunir, vaccinés, non-vaccinés », continue l’homme au bonnet. « Choquée ! ca m’a véritablement choquée ! », lance une dame. « C’est une insulte à l’ensemble des Français, je trouve. »

« Liberté ! Résistance ! » De la place de Jaude jusqu’à la place Gaillard et vers la rue des Gras, les manifestants ont scandé leur slogan, brandi leurs pancartes. « Je suis une ancienne infirmière et je ne peux plus exercer mon métier car je ne suis pas vaccinée », témoigne une jeune  femme brune. « Quand on voit le résultat du vaccin, on se rend compte qu’il n’empêche pas la transmission et n’empêche pas d’être malade. Il y a des soignants qui sont positifs et qui continuent de travailler, alors que moi qui ne suis pas malade et pas vaccinée, on m’empêche de travailler ! », s’insurge-t-elle. « Je suis là pour manifester et dire que j’aimerais retourner aider mais on m’en empêche. »

Le pass vaccinal a été voté jeudi 6 janvier 2022 par l'Assemblée nationale. Il sera examiné par le Sénat à partir du lundi 10 janvier. Le gouvernement espérait une mise en application pour le 15 janvier.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.