• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Clermont-Ferrand, les pigeons bénéficient de contraceptifs

Après les punaises ou les rats, les villes doivent gérer un autre fléau : la prolifération des pigeons. Pour réguler le taux des naissances, un nouveau style de pigeonnier se développe à Clermont-Ferrand. / © DOMINIQUE FAGET / AFP
Après les punaises ou les rats, les villes doivent gérer un autre fléau : la prolifération des pigeons. Pour réguler le taux des naissances, un nouveau style de pigeonnier se développe à Clermont-Ferrand. / © DOMINIQUE FAGET / AFP

Après les punaises ou les rats, les villes doivent gérer un autre fléau : la prolifération des pigeons. Pour réguler le taux des naissances, un nouveau style de pigeonnier se développe à Clermont-Ferrand. Il s’agit de pigeonniers contraceptifs qui permettent de stériliser les œufs.

Par Brigitte Cante

Odeurs nauséabondes, fientes qui se répandent…Malgré les filets installés sur la façade du stadium jean Pellez de Clermont-Ferrand, les couples de pigeons ont continué à pondre. En ville, les campagnes d'effarouchement sont proscrites.  Alors pour réguler les naissances, une méthode dite douce est adoptée, grâce au pigeonnier contraceptif.

A Aubière, dans le Puy-de-Dôme, un pigeonnier contraceptif a été installé au stadium Jean Pellez. / © B. Cante / France 3 Auvergne
A Aubière, dans le Puy-de-Dôme, un pigeonnier contraceptif a été installé au stadium Jean Pellez. / © B. Cante / France 3 Auvergne


« Il s’agit d’un principe de stérilisation par secouage » explique Richard Desmond, Société Mat Services La Roche Blanche (63). « On prend les œufs avec des gants et donc on secoue violemment. Comme ça l’embryon ne peut pas se développer. On repose l’œuf dans le nid ce qui permettra à la femelle de continuer à couver et éviter une ponte de remplacement ».

L'œuf est stérilisé, mais la femelle continue à le couver sans se douter… qu'il n'y aura pas d'oisillon. Une nécessité sanitaire. « Le pigeon et les fientes de pigeons peuvent véhiculer des maladies, des germes. Les germes évoluant, nous ne sommes pas à l’abri de conséquences un jour ou l’autre » indique Richard Desmond.

Les œufs des pigeons sont secoués et ainsi ils ne pourront plus éclore. / © V. Mathieu / France 3 Auvergne
Les œufs des pigeons sont secoués et ainsi ils ne pourront plus éclore. / © V. Mathieu / France 3 Auvergne


Avec 7 à 8 couvées annuelles par femelle, le contrôle  des naissances s'est imposé. Les abris contraceptifs sont installés dans des lieux stratégiques où les pigeons sont légion.
Près de la Cathédrale de Clermont-Ferrand, les experts songent à introduire un prédateur naturel : un couple de faucons pèlerins.

A Clermont-Ferrand, les pigeons bénéficient de contraceptifs
Après les punaises ou les rats, les villes doivent gérer un autre fléau : la prolifération des pigeons. Pour réguler le taux des naissances, un nouveau style de pigeonnier se développe à Clermont-Ferrand. Il s’agit de pigeonniers contraceptifs qui permettent de stériliser les œufs. Intervenants : Marie-Noëlle Péchon, Responsable Stadium Jean Pellez / Richard Desmond, Société Mat Services La Roche Blanche (63) - B. Cante / V. Mathieu / A. Cretin / France 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Romans/Isère : les serres du lycée horticole dévastées par la grêle du 15 juin

Les + Lus