Clermont-Ferrand : plus de place pour les piétons en centre-ville à partir de mi-juin

A partir du 15 juin, les contrôles seront plus stricts pour les voitures en centre-ville. La mairie de Clermont-Ferrand souhaite renforcer la piétonnisation des rues commerçantes en pénalisant les désobéissances.

Dans la plupart des rues de l'hypercentre de Clermont-Ferrand, l'accès aux automobilistes est déjà restreint.
Dans la plupart des rues de l'hypercentre de Clermont-Ferrand, l'accès aux automobilistes est déjà restreint. © Thierry Lindauer/MAXPPP

Dans le centre-ville de Clermont-Ferrand, les voitures auront bientôt plus de mal à circuler. A compter de la mi-juin, les contrôles seront renforcés dans de nombreuses rues de l’hypercentre déjà piétonnes.

La zone piétonne évolue peu

Dans le centre, l’accès en voiture était déjà restreint. Dès le mois prochain, quelques rues viennent s’ajouter à la liste : la rue du Port et la rue Saint-Esprit par exemple. En pratique, la zone sans voitures ne change pas beaucoup, puisque les rues entre la Place de Jaude, le marché Saint-Pierre et la Cathédrale sont d’ores et déjà limitées aux véhicules.

La carte de la zone piétonne du centre-ville de Clermont-Ferrand a peu évolué, mes les contrôles vont s'intensifier.
La carte de la zone piétonne du centre-ville de Clermont-Ferrand a peu évolué, mes les contrôles vont s'intensifier. © Mairie de Clermont-Ferrand

« Le périmètre est le même depuis les années 90. Le secteur est déjà piéton mais au fil du temps, les voitures ont repris du terrain. Il n’est pas rare de voir stationner des voitures toute la nuit par exemple », développe Graziella Brunetti, en charge du service Domaine public à la municipalité.

De nouveaux plots pour contrôler l’entrée

Pour les riverains, le stationnement dans les rues piétonnes ne sera plus toléré comme jusqu’à présent. Un code d’accès par immatriculation sera délivré par la mairie après l’étude d’un dossier d’éligibilité. Les demandes doivent être envoyées d’ici le 15 juin 2021.
Pour les livraisons, le passage sera autorisé sur des horaires bien spécifiques, selon les rues. Dans la plupart des rues, un créneau de 30 minutes de déchargement sera possible entre 5h et 11h.
De nouvelles bornes de contrôle sont progressivement installées dans le quartier. « Les bornes étaient basses sur des plages horaires assez longues. A partir de la mi-juin, elles seront hautes en continu », précise la mairie. De façon générale, Graziella Brunetti résume : « Seules les personnes avec un droit d’accès pourront entrer à des horaires strictes et pendant une période restreinte dans la journée. » Les secours, ouvriers sur la zone, professionnels de santé, force de l’ordre et personnes à mobilité réduite pourront bien entendu toujours circuler. Elle ajoute que le « contrôle à posteriori » sera simplifié, par le biais de tickets : « à la sortie de la zone, si vous êtes restés trop longtemps, la centrale enregistre l’information et vous recevez un premier rappel des règles. » En cas de plusieurs abus, les droits d’accès pourraient être retirés.

« Faire évoluer nos modes de déplacement »

Pour le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, réduire la place de la voiture en ville est indispensable : « Le changement climatique nous oblige à faire évoluer nos modes de déplacement. » Dans un communiqué, il se félicite de la piétonnisation : « Cette transition permettra aux Clermontois.es de se réapproprier l’espace public et de redécouvrir dans une ambiance plus sereine la richesse patrimoniale et le dynamisme commercial du centre historique. »
La mairie assure vouloir ainsi lutter contre la « pollution sonore, visuelle et atmosphérique liée à la circulation » dans le secteur concerné.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation automobile économie transports