Clermont-Ferrand : plusieurs centaines de manifestants contre la réforme des retraites

Mardi 24 septembre, plusieurs syndicats ont appelé les salariés du privé et du public à manifester contre la réforme des retraites. A Clermont-Ferrand, on a dénombré plusieurs centaines de manifestants.
 
La CGT, FSU, Solidaires, UNEF et UNL ont appelé conjointement les salariés du privé et du public à manifester mardi 24 septembre contre la politique économique et sociale du gouvernement. A Clermont-Ferrand, mardi matin, au départ du cortège sur le parvis de la gare SNCF, on a recensé plus de 500 personnes. La réforme des retraites reste le principal motif de cette journée de mobilisation. Dans le cortège clermontois, on a compté de nombreux cheminots, des salariés des Eaux de Volvic, du personnel hospitalier, des employés de la verrerie de Puy-Guillaume, dans le Puy-de-Dôme, ou encore des membres du PCF.

Une manifestante explique : « Je suis là pour défendre la retraite. Je vais avoir 61 ans. A la base j’aurais dû prendre ma retraite à 62 ans. Là je dois aller jusqu’à 64 ans donc je vais être punie en ayant une décote. J’en ai un peu marre et ça continue avec la retraite à points qui ressemble plutôt à une retraite basée sur la finance plutôt que sur le travail ».

Un autre manifestant souligne : « Je suis là pour la réforme des retraites bien entendu. On est tous concernés. Je fais partie d’un régime semi public car je suis contractuel d’une entreprise publique. On est forcément impactés par les régimes spéciaux. Cette réforme me fait peur si je prends mon cas personnel. On sait très bien que leur système de retraite par points va faire que toutes les pensions vont baisser ». Le cortège, après avoir sillonné les rues de Clermont-Ferrand, a terminé son parcours devant le Conseil départemental du Puy-de-Dôme.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social économie social retraites