Coronavirus : comment la Doume, monnaie locale du Puy-de-Dôme, soutient l’économie

Mise en circulation en 2013 pour contribuer à l’essor d’une économie alternative non spéculative, la monnaie locale du Puy-de-Dôme propose des solutions à ceux que la crise sanitaire liée au COVID 19 met en difficulté, que ce soit des professionnels ou des particuliers. Explications.
 

La Doume, monnaie locale du Puy-de-Dôme existe aussi en version dématérialisée, ce qui est plus sûr en cette période de confinement
La Doume, monnaie locale du Puy-de-Dôme existe aussi en version dématérialisée, ce qui est plus sûr en cette période de confinement © ADML63
Créée en 2013 par un collectif de citoyens, la Doume, monnaie locale du Puy-de-Dôme, se définit comme un outil au service du bien commun et de la justice sociale. Un outil qui, en cette période de confinement imposé par l’épidémie de coronavirus, vient en soutien à tous ceux qui connaissent des difficultés économiques.
Pour les professionnels tout d’abord, l’ADML 63, l’association pour le développement des monnaies locales du Puy-de-Dôme, rappelle qu’elle propose à ceux qui connaissent des difficultés un dispositif d’avances de trésorerie grâce au fonds de réserve de la Doume. Un dispositif plafonné à 4 000 euros et proposé aux entreprises qui sont dans le réseau depuis au moins un an. « Ce dispositif  existe depuis plusieurs mois, mais nous n’avons pas encore eu à l’utiliser, explique Angéle Dransart, salariée de l’association. En en ce moment, n’ayant pas de visibilité sur ce qui va se passer après, les profesionnels préfèrent attendre car ils sont dans l’incertitude et ne sont pas sûrs de pouvoir rembourser. Mais nous pensons qu'ils feront appel à nous après ».

Solidarité pour tous

Si ce dispositif d’avance de trésorerie existait avant la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus, l’ADML 63 vient de mettre en place une autre forme d’aide destinée aux professionnels qui ont du mal à payer leurs factures en doumes ou à se verser une rémunération pour leurs dépenses personnelles. Le principe de cette opération Solidarité Pros est simple : il suffit d’envoyer à l’association un ou plusieurs chèques en euro dont le montant sera ensuite converti en doumes numériques et crédité sur son compte. Les chèques seront encaissés plus tard, avec l’accord du bénéficiaire, selon l’échelonnement des remboursements qu’il souhaite mettre en place.
Pour bénéficier de ce dispositif, les professionnels doivent être à adhérents de l’association pour l’année 2020. Si ce n'est pas le cas, ils peuvent réadhérer par virement en doumes depuis leur espace pro, par carte bancaire sur le site  Hello Asso ou par courrier

A ces aides destinées aux professionnels s’ajoutent le bonus social à la conversion, un dispositif destiné aux particuliers. Un dispositif qui lui aussi existait avant le confinement, depuis le mois de septembre, mais devenu aujourd’hui particulièrement utile. Ainsi les personnes en difficulté qui souhaitaient consommer local et responsable, peuvent de bénéficier de 50% de bonification sur leurs conversions euro-doume. Une initiative rendue possible grâce à des partenaires comme la Direction départementale de la cohésion sociale, Clermont Métropole et la mission locale. « Notre plus grande difficulté a été de joindre les personnes qui en avaient besoin, poursuit Angèle Dransart, mais en passant par des associations comme Chôm’actif ou Lieu’topie on a pu toucher 80 bénéficiaires ».
Et parce que la Doume est avant tout basée sur la solidarité, l’ADML 63 invite ceux qui en ont les moyens à contribuer à la cagnotte solidaire, entièrement dédiée à ses actions de solidarité qu’elle a mises en place.


 
La Doume en chiffres
A ce jour dans le Puy-de-Dôme la Doume c'est:

 1186 utilisateurs
 326 prestataires et partenaires
 15 groupes locaux
 58 comptoirs
 780 511 Doumes émises
 614 622 Doumes reconverties
 165 889 Doumes en circulation
 398 962 d'échanges numériques
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société solidarité économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter