Démolition de la Muraille de Chine à Clermont-Ferrand : Les locataires prennent la parole

Comment se reloger, déménager ? Faudra t-il quitter le quartier ? Les locataires de la Muraille de Chine s'interrogent aprés l'annonce de la démolition de leur barre d'immeuble à l'horizon 2022. Certains habitants vivent dans ce quartier de Clermont-Ferrand depuis plus de quarante ans.

Depuis l’annonce de la démolition de la Muraille de Chine à l'horizon 2022, les locataires sont dans l’expectative. Certains habitants vivent dans cette barre d’immeuble depuis plus de quarante ans, et souhaitent rester dans leur quartier. Intervenants : Jacques GUILLAUME, Bernard PARRY, Abdia RAHOU (Habitants de la Muraille de Chine) Fouad ANTAR (Gérant d'une boucherie du quartier Saint-Jacques) ©France 3 Auvergne
Comment se reloger, déménager ? Faudra t-il quitter le quartier ? Les locataires de la Muraille de Chine s'interrogent aprés l'annonce de la démolition de leur barre d'immeuble à l'horizon 2022. Certains habitants vivent dans ce quartier de Clermont-Ferrand depuis plus de quarante ans.

Guillaume habite la Muraille depuis bientôt cinq ans. Un F3 un peu rustique mais avec tout le confort dont il a besoin : 54m2 pour un loyer de 226 euros hors charge. Malgré la vétusté des lieux, de nombreux habitants voudraient rester. La Muraille, expliquent-t-ils, c'est surtout une ambiance, un quartier. Un village vertical où les voisins aiment se retrouver pour discuter.

Avec une école, un terrain de pétanque, des petits commerces, le quartier Saint-Jacques est un lieu de vie où tout le monde se connaît. Fouad y a grandi. Il y a dix ans, il a ouvert sa boucherie. La disparition programmée de la Muraille l'inquiète. 

Pour soutenir l'économie et la vie du quartier, certains font un voeu. Ils espèrent que des habitants de Saint-Jacques seront embauchés sur les chantiers de démolition et de construction à venir.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme société logement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter