Deux hommes ont été blessés par balle dans le quartier de La Gauthière à Clermont-Ferrand lundi 24 avril dans la soirée. Deux individus ont été placés en garde à vue.

Le quartier de La Gauthière à Clermont-Ferrand a été une nouvelle fois le théâtre de violences, lundi 24 avril. Aux environs de 20 heures, les policiers sont requis pour des coups de feu dans le secteur : “Un équipage BAC s'est transporté sur place. D'après les requérants, les faits se seraient déroulés au niveau du centre commercial”, indique le commissariat. A l’arrivée de l'équipage, les policiers ont trouvé un individu blessé de 3 balles au thorax et à l'abdomen, qui a été transporté au CHU de Clermont-Ferrand. La police fait également état d’un second blessé par balle au niveau de la cuisse : “On ne sait pas s'il a été blessé volontairement ou si c'est une victime collatérale. “  Les deux victimes sont âgées de 17 et 19 ans et sont connues des services de police. 

Deux hommes interpellés

En parallèle, alors qu’il se rendait à La Gauthière, un autre équipage de la BAC a procédé a deux interpellations, précise le commissariat : “Au niveau de la place de la Fontaine, les policiers ont vu un véhicule, avec 2 individus défavorablement connus des services. Ils ont procédé à un contrôle. L'un d’eux avait du sang sur son t-shirt.” Les deux suspects ont été placés en garde à vue mais on ignore encore s’ils ont participé et, si oui, quel est leur degré d’implication. La police soupçonne un règlement de compte sur fond de trafic de stupéfiants. La police judiciaire a été saisie et une enquête a été ouverte pour “tentative d'homicide”. 

Des violences récurrentes

L'adjoint à la sécurité de la mairie de Clermont-Ferrand, Jérôme Godard, se tient prêt à collaborer avec les forces de l'ordre pour faire avancer l'enquête : “Au commissariat de police municipal, il n'y avait pas eu encore de réquisition d'images faites par la police nationale. Je ne sais pas si on a des éléments vidéo à leur transmettre. On était en pleine réinstallation des caméras à la Gauthière mais il y en a qui étaient en fonction. Je suppose qu'on est toujours sur le même sujet, c'est-à-dire un règlement de comptes entre différents trafiquants de drogue, même si je n’ai pas encore d'éléments qui me permettent d’avoir des certitudes. Vu les circonstances, ça ressemble un peu à ce qui s'est passé les dernières fois.” 

En effet, dans le secteur, les faits similaires se multiplient : “A La Gauthière, il y a effectivement un trafic de stupéfiants qui est très bien identifié. On travaille dessus avec les acteurs locaux. Il y a des actions qui ont été menées, il y en a d'autres à venir. Mais voilà, aujourd'hui, le trafic n’est pas endigué. De manière générale, c'est souvent des victimes jeunes. Ce sont souvent des jeunes qui sont déjà connus des services de police pour des faits de trafic. On est plutôt sur ce genre de choses même s’il est très tôt pour en être certain.” Selon l'adjoint, la mairie collabore étroitement avec la préfecture et d'autres acteurs tels que les bailleurs sociaux afin d'endiguer les problèmes de sécurité à La Gauthière.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité