Gratuité des préservatifs pour les 18/25 ans : "On a déjà des budgets restreints. C’est bien d’avoir cela au moins de gratuit"

Publié le Mis à jour le
Écrit par C. L avec Laurence Laborie

Une semaine après la journée mondiale de lutte contre le sida, le président Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 8 décembre, la gratuité des préservatifs pour les 18/25 ans en pharmacie à partir du 1er janvier. A Clermont-Ferrand, les réactions sont plutôt positives.

Jeudi 8 décembre, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé la gratuité des préservatifs pour les 18/25 ans en pharmacie à compter du 1er janvier. « Une petite révolution de prévention » selon lui. A Clermont-Ferrand, les jeunes apprécient le geste. L’un d’entre eux indique : « Je suis trop content. C’est trop pratique. On pourra directement y aller. C’est vraiment trop bien, surtout pour notre âge où on est un peu actif ». Une jeune ajoute : « C’est important de se protéger. Tout le monde dit que les jeunes font de moins en moins attention. Je pense que c’est bien qu’il ait pris cette décision-là ». Une autre précise : « On a déjà des budgets restreints que ce soit pour les courses ou pour les médicaments. C’est bien d’avoir cela au moins de gratuit ». 

 

Des pharmaciens dans l'attente

Cette mesure commencera le 1er janvier prochain. Les pharmacies ont appris jeudi la nouvelle, par la presse. Reste à préciser les modalités. Marlène Fonteix, pharmacienne, souligne : « Il faudra qu’on prévoie une stock plus important. Je pense que la demande sera du coup plus importante et qu’on aura besoin d’en délivrer davantage. Après, pour les marques, j’avoue qu’il faudra peut-être qu’on diversifie l’offre. On verra comment cela va se passer selon ce que l’Etat donnera comme directives ». 

durée de la vidéo : 01min 23
Une semaine après la journée mondiale de lutte contre le sida, le président Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 8 décembre, la gratuité des préservatifs pour les 18/25 ans en pharmacie à partir du 1er janvier. A Clermont-Ferrand, les réactions sont plutôt positives. Intervenante : Marlène Fonteix, pharmacienne ©L. Laborie / A. Martinez / B. Ordas

Aller encore plus loin

Au Planning familial, les préservatifs sont déjà gratuits et accessibles à tous. L’association aurait aimé que le président aille encore plus loin dans sa démarche. Perrine Cuisat Gay, conseillère conjugale et familiale au Planning familial 63, précise : « On regrette un peu que ce soit encore pour les moins de 26 ans. Du coup, toutes les personnes de plus de 26 ans peuvent aussi être en précarité et pourraient avoir un accès à des préservatifs de manière gratuite. Il y aussi des préservatifs internes qui sont méconnus et qui sont très peu utilisés. Pour autant, ils pourraient servir à pas mal de personnes aussi ».

Selon une enquête de l’IFOP de 2021, 34% des jeunes utiliseraient un préservatif à chaque rapport. Un chiffre en baisse de 9 points en un an.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité