Législatives dans le Puy-de-Dôme : investi par En Marche, Michel Fanget est-il le bienvenu ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Brigitte Cante

La nouvelle liste d’investitures publiée lundi soir par En Marche comporte une surprise dans la 4ème circonscription du Puy-de-Dôme. Michel Fanget, président du MoDem 63 et proche de François Bayrou, portera finalement les couleurs de la République en Marche.

La nouvelle liste d’investitures publiée lundi soir par En Marche comporte une surprise dans la 4ème circonscription  du Puy-de-Dôme. Michel Fanget, président du MoDem 63 et proche de François Bayrou, portera finalement les couleurs de la République en Marche.

Michel Fanget revendiquait l’investiture d’En Marche sur ses terres électorales de la 1ère circonscription de Clermont Nord. Mais il avait été évincé par la référente départementale du mouvement d’Emmanuel Macron. Au terme des négociations, parfois houleuses, entre le MoDem et En Marche, le conseiller régional d’Auvergne Rhône Alpes a été repêché.

Député clermontois entre 1993 et 1997, élu UDF et aujourd'hui fidèle bayrouiste, Michel Fanget repart en campagne "pour gagner." Il écarte les critiques sur son parachutage : " Je suis pour ainsi dire à domicile car deux cantons du sud de Clermont font partie de la 4ème circonscription, ainsi que le CHU où je travaille tous les jours."

Michel Fanget insiste sur sa légitimité politique : "Je suis centriste depuis toujours. Que ce soit à l'Assemblée Nationale, à la Ville de Clermont-Ferrand, au Conseil Général ou au Conseil Régional, je n'ai jamais changé. J'ai toujours oeuvré pour la création d'un pôle central qui transcende les clivages. Nous y sommes ! Les électeurs ont beaucoup évolué. Ils ne veulent plus de postures idéologiques, mais que nous travaillons ensemble pour l'intérêt général."

LA COLERE DE L'UDI

"Bonjour, je suis candidat UDI, j’habite dans la circonscription, j’y vis et je suis maire du Cendre" : c’est avec ces mots qu’Hervé Prononce distribue ses tracts mardi matin à Aubière. Au lendemain de l’investiture d’un nouvel adversaire investi par En Marche, Hervé Prononce lâche ses coups :  "Avec ma suppléante LR conseillère départementale d’Issoire, nous sommes légitimes" dit-il.  

Michel Fanget président du MoDem 63 n’est visiblement pas le bienvenu : " Je suis très surpris par la méthode d’En Marche. L’arrivée de Michel Fanget sur la 4ème circonscription d'Issoire est un vrai parachutage. C’est l’inverse de l’attitude prônée par Emmanuel Macron. Michel Fanget  a fait toute sa carrière politique à Clermont-Ferrand. Rendez-vous compte, il a été élu député il y a plus de 24 ans !  Cette affaire me fait penser à l’histoire entre Ségolène Royal et Olivier Falorni." (NDLR Ségolène Royal s’est présentée en 2012 à La Rochelle sur les terres du socialiste Olivier Falorni. C’est le candidat local qui a gagné). A l'évidence, Hervé Prononce se verrait bien dans la peau d’Olivier Falorni.