Municipales 2020. Clermont-Ferrand : Europe Écologie les Verts rejoint la liste socialiste d'Olivier Bianchi

Nicolas Bonnet, élu Europe Ecologie les Verts, rejoint la liste d'Olivier Bianchi / © DR
Nicolas Bonnet, élu Europe Ecologie les Verts, rejoint la liste d'Olivier Bianchi / © DR

Nicolas Bonnet, élu Europe Écologie les Verts, s'exprime sur sa décision de rejoindre le maire sortant de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi. Une décision motivée par une "phase d'urgence écologique". Le parti a négocié des termes stricts en échange de son soutien au Parti Socialiste.
 

Par Solenne Barlot

Les négociations couraient depuis juillet. Le bilan de Clermont-Ferrand n'étant "pas à la hauteur de l'urgence", les verts ont longuement hésité avant de finalement parvenir à un accord avec la liste sortante du Parti Socialiste. "Ca s'est joué à une voix près entre rejoindre la liste d'Olivier Bianchi et présenter notre propre liste", explique Nicolas Bonnet, élu auvergnat Europe Ecologie les Verts. Des engagements ont été pris à plusieurs niveaux par le maire PS. Ils satisfont l'élu, qui réitère ses engagements : " l'idée est de prendre des mesures fermes et surtout d'arrêter celles qui vont dans le mauvais sens."

Des engagements de campagne à tous les niveaux

L'accord avec le Parti Socialiste comprend un quart des sièges réservés à EELV, et une deuxième position sur la liste. À cela s'ajoutent des promesses concrètes, comme la création d'une société publique locale de maraichage bio, qui alimentera la restauration publique municipale. Les Verts ont aussi obtenu des promesses d'achats fonciers pour créer une "ceinture maraichère bio" à louer aux agriculteurs autour de la métropole clermontoise. Dans les projets on trouve également plus de moyens pour la plateforme "Rénover plus demain", qui encourage et accompagne les particuliers dans des projets d'économie d'énergie, ainsi que des tests de gratuité des transports en commun le week-end ou l'interdiction des panneaux publicitaires lumineux.

Les Verts optimistes sur le fonctionnement de ce rassemblement

Face à un maire "écologiste neo convaincu ", Nicolas Bonnet se dit confiant : "Il veut faire quelque chose, et nous, nous allons apporter une structure à ce quelque chose". La décision n'est pas encore actée, mais l'élu EELV est pressenti pour être l'un des porte-paroles de campagne d'Olivier Bianchi : "Il a tout intérêt à nous mettre en avant. Il reconnait l'expertise qu'on peut avoir et a accédé à toutes nos demandes."
 

Sur le même sujet

Les + Lus