Bannière résultats municipales

Municipales à Clermont-Ferrand. Fusion LR-LREM : "Une alliance contre nature", selon des anciens colistiers d'Eric Faidy

La fusion des listes conduites par Jean-Pierre Brenas (LR-Modem) et Eric Faidy (LREM) en vue du deuxième tour des municipales à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) est critiquée par 9 anciens colistiers d’Eric Faidy qui dénoncent "Une alliance contre nature".

Eric Faidy et Jean-Pierre Brenas en fusionnant leurs deux listes espèrent remporter la mairie de Clermont-Ferrand le 18 juin.
Eric Faidy et Jean-Pierre Brenas en fusionnant leurs deux listes espèrent remporter la mairie de Clermont-Ferrand le 18 juin. © Pascal Franco - France 3 Auvergne
A Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme, l’annonce mardi 2 juin juste après l’heure limite de dépôt des listes de la fusion des listes LR-Modem conduite par Jean-Pierre Brenas et LREM d'Eric Faidy pour le second tour des élections municipales passe mal auprès des adhérents de La République En Marche. Au matin du 4 juin, neuf anciens colistiers d’Eric Faidy publient un communiqué disant refuser "cette démarche qui renie le projet de transformation que nous avions construit ensemble et manifestons ici notre total désaccord politique". "La décision de M. Faidy et de certains de ses colistiers relève pour nous d’une démarche personnelle et d'un arrangement politicien qui aboutit à une alliance contre nature. Nous refusons de manger de ce pain là !"

"Ce qui me choque le plus, alors qu’Emmanuel Macron a toujours dit qu’il était favorable à une ouverture, c’est que là c’est trop" dit Christophe Bonicel, l’un des 9 colistiers d’Eric Faidy au premier tour. "Jean-Pierre Brenas est le représentant à Clermont-Ferrand de Laurent Wauquiez et de Brice Hortefeux. Il n’y a pas de logique, ces gens-là tapent sur Macron et son action politique depuis des mois. Or j’ai fait le job avant le premier tour, je ne vais pas baisser les bras et continuer à défendre une certaine idée du macronisme dans le Puy-de-Dôme".

Il dit "attendre maintenant que les instances locales et nationales désavouent cette fusion et les personnes investies par LREM", prolongeant la demande portée par la députée du Puy-de-Dôme Valérie Thomas, Guy Lavocat le référent du Puy-de-Dôme et membre du bureau exécutif de LaREM et Léa Engamba, conseillère nationale Jeunes avec Macron et candidate au premier tour sur la liste d’Eric Faidy.

La réponse d’Eric Faidy

"Mon étoile polaire, c’est Clermont-Ferrand et pas les stratégies de telle ou telle personne ou d’un parti" répond le candidat Eric Faidy, désormais 3ème sur la liste "Réunis pour vous", fusion de "Révéler Clermont" et de "Ensemble, transformons Clermont-Ferrand". "Ils ne sont que 9 sur 55 qui ne sont pas en phase avec cette idée de fusion, c'est-à-dire qu’une large majorité des colistiers se félicite de cette fusion avec la seule équipe compatible avec notre projet ; il y a eu débat, il n’y a rien d’anormal. Nous continuons à porter notre projet de transformation de la ville".

Le choix des électeurs

Pour le 28 juin prochain, ces 9 anciens colistiers d’Éric Faidy appellent "à voter blanc ou à faire barrage à cette liste de droite pure et dure". Christophe Bonicel précise "On n’a pas voulu écrire de voter pour les listes de gauche, mais ça se décide dans l’isoloir et on n’est pas propriétaire de ses voix" .

Les électeurs devront donc faire leur choix entre la liste du maire sortant, Olivier Bianchi regroupant des membres du Parti Socialiste, d’EELV, du PCF, de Génération-s, du PRG, Place Publique et Nouvelle Donne, la liste de Marianne Maximi soutenue par La France Insoumise et celle conduite par Jean-Pierre Brenas qui a annoncé se mettre en retrait de son parti Les Républicains le temps de la campagne.
Les signataires
Les 9 signataires refusant la fusion des listes condutes par Jean-Pierre Brenas et Eric Faidy sont (entre paranthèse leur place sur la liste d'Eric Faidy au premier tour):

Christophe Bonicel (5)
Yannick Berthuit (27)
Pascaline Bidoung (10)
Richard Dos Santos (45)
Solène Dufour (44)
Léa Engamba (54)
Aurélien Le Thuaut (31)
Baptiste Rivière (47)
Thierry Scheye (25)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections polémique société les républicains la république en marche
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter