• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Orages dans le Puy-de-Dôme : la laiterie de Theix au chômage technique

La majorité des 140 salariés de la laiterie de Theix dans le Puy-de-Dôme est au chômage technique. / © V.Riffard/France 3 Auvergne
La majorité des 140 salariés de la laiterie de Theix dans le Puy-de-Dôme est au chômage technique. / © V.Riffard/France 3 Auvergne

Sur les 140 salariés de la laiterie de Theix dans le Puy-de-Dôme, la quasi totalité est au chômage technique. La grêle et la pluie du 1er juillet ont dévasté le site. Les 800 000 litres de lait stockés sont perdus et doivent être évacués. La collecte de lait a été interrompue. 

 

Par D.Cros

La laiterie de Theix, dans le Puy-de-Dôme, a essuyé un terrible orage lundi 1er juillet. La grêle a cassé les toitures et la pluie s'est infiltrée dans les bâtiments. Les plafonds se sont effrondrés et les locaux ont été inondés.

"Vers 16h30, j’ai vu le ciel s’obscurcir. La grêle et la pluie ont commencé à tomber. Les bruits se sont intensifiés et résonnaient dans le couloir. Je me suis approchée de l’entrée du bâtiment. La grêle en tombant cassait les toits en plexi. Le vent faisait tout voler. Devant la porte de mon bureau, s’accumulaient les morceaux de toit tombés et la grêle" explique Catherine Roméro, responsable des achats à la laiterie. Puis elle ajoute : "Ca faisait très peur. Ça a duré longtemps. On est impuissant. On regarde et on voit que l’eau commence à tout inonder".  

La grêle a cassé la toiture. L’eau s’est ensuite infiltrée dans les locaux faisant de nombreux dégâts. "Par chance, personne n’a été blessé. Nous avons été touché un peu partout sur le site. Le bâtiment comprenant le magasin de maintenance, le bureau de la qualité et des achats ainsi qu’un laboratoire a été totalement dévasté. Le bâtiment de stockage des produits finis a été touché mais le matériel et les produits n’ont pas été abîmés. Quant au bâtiment principal où se trouvent la production et le conditionnement, il a été globalement épargné" explique Jérôme Chipault, le responsable d’exploitation.
 

Electricité coupée : 800 000 litres de lait perdus

Face à ce déluge, la direction a pris la décision de couper l’électricité. "On a 4 transformateurs sur le site, cela devenait dangereux. Nous les avons coupés. Si l’eau était rentrée dedans, cela aurait pu mettre en danger le personnel" indique le responsable. 

Le lait déjà collecté a arrêté d’être réfrigéré. Les 800 000 litres de lait stockés sont donc perdus. "Le lait doit être sorti, il n’est plus possible de le conditionner. Il est devenu non conforme du point de vue de la qualité. Nous travaillons avec les méthaniseurs de la région, les services de l’État, la préfecture, la DDPP pour trouver des solutions" précise-t-il.  
 

Le personnel au chômage technique

En ce qui concerne la collecte du lait, elle a été interrompue. Des solutions ont été trouvées jusqu’à vendredi. La société en cherche d’autres pour le week-end. Les laiteries des alentours et des départements voisins ont été sollicitées.

Depuis les intempéries, la production a cessé. "Nous avons entamé une procédure de chômage technique qui porte sur quasiment l’intégralité des salariés, à l’exception de la maintenance car nous avons besoin des équipes techniques pour remettre en route le site" indique Jérôme Chipault. Sur les 140 salariés de la laiterie de Theix, la majorité se retrouve donc au chômage technique. 

Les 800 000 litres de lait rendus impropres à la consommation dans les intempéries devraient être évacués d’ici vendredi soir. Il faudra ensuite nettoyer les machines. La société espère pouvoir redémarrer les lignes de production dès lundi 8 juillet ou dans les jours qui suivent.

Sur le même sujet

Cinéma : "Profession du Père" en tournage à Lyon

Les + Lus