• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Pas de pétanque aux JO 2024 de Paris : les boulistes de Clermont-Ferrand sont déçus

La pétanque ne sera pas aux JO 2024 de Paris : les boulistes clermontois ont du mal à cacher leur déception. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
La pétanque ne sera pas aux JO 2024 de Paris : les boulistes clermontois ont du mal à cacher leur déception. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Les boulistes de Clermont-Ferrand sont déçus par la décision du comité d'organisation des Jeux Olympiques 2024. La pétanque est écartée au profit du skateboard, du breakdance, du surf et de l'escalade.

Par Catherine Lopes

La décision est tombée comme un couperet jeudi 21 février. Les organisateurs des Jeux Olympiques de Paris 2024 ont officiellement proposé le breakdance, l'escalade, le surf et le skateboard comme sports invités. La pétanque n'est donc pas retenue. Un coup dur pour les amateurs des jeux de boules, à l'image de Julien Pradines, président du Stade Clermontois section sport boules, qui a du mal à cacher sa déception : "Nous étions optimistes pour être retenus. C'est une déception forte car la visibilité des JO aurait été fabuleuse. Nous l'avons très mal vécu".

Une discipline très pratiquée


Le président du club clermontois ne comprend pas la décision olympique : "Il s'agit d'une discipline très pratiquée dans le monde, comme en Amérique du Sud ou en Chine, à la fois ludique et sportive. Il y a plus de 100 ans que la pratique du jeu de boules existe. Figurer aux JO 2024 de Paris aurait été énorme. Il faut savoir que certaines compétitions retransmises à la télévision attirent jusqu'à 400 à 500 000 téléspectateurs. Là, c'est un véritable coup de frein".
Le choix de ces 4 sports répond au souhait des organisateurs de "se connecter aux sports qui cartonnent partout dans le monde pour apporter aux Jeux une dimension plus urbaine, plus sport de nature, plus artistique" a souligné Tony Estanguet, le patron de Paris 2024.

420 000 licenciés en France


Une justification qui passe mal auprès de Julien Pradines : "C'est une honte. C'est une décision politique et sociale. Vous vous rendez compte qu'il n'y a même pas d'arbitre au breakdance ! ". La pétanque et le sport boules rassemblent en France près de 420 000 licenciés, et représentent ainsi la 11e discipline la plus pratiquée dans notre pays. La sélection de ces 4 nouveaux sports, qui s'ajouterait aux 28 sports déjà au programme, doit encore être validée par le Comité International Olympique, en décembre 2020.
 

Sur le même sujet

Grands travaux entre St Etienne et Le Puy-en-Velay

Les + Lus