Cet article date de plus de 5 ans

Des pavés jetés contre la voiture du maire PS de Clermont-Ferrand

La voiture du maire PS de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi a été la cible de pavés dans la nuit du 8 au 9 mai. Dans un communiqué,la Cellule Antifasciste Révolutionnaire d'Auvergne a revendiqué cette action. 
La voiture du maire PS de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi a été la cible de pavés dans la nuit du 8 au 9 mai. Dans un communiqué, la CARA, Cellule Antifasciste Révolutionnaire d'Auvergne, a revendiqué cette action. 

Le maire de Clermont-Ferrand a découvert sa voiture dégradée, et à proximité les pavés jetés à l'arrière de son véhicule. Des pavés où s'inscrivaient les mots suivants : " Liberté pour Antoine ! "

Cette action intervient quelques jours aprés un Conseil Municipal trés tendu à l'Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand. Alors qu'un groupe de manifestants de Nuit Debout perturbait la séance, Olivier Bianchi avait demandé leur évacuation par les forces de l'ordre. Antoine, un militant CGT et de la Cellule Antifasciste Révolutionnaire d’Auvergne, est soupçonné d'avoir blessé un policier. Il a été placé en détention provisoire à la Maison d’arrêt de Riom. Les partisans de la CARA s'élèvent contre une "détention injuste."



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique parti socialiste nuit debout