Puy-de-Dôme : les gendarmes retirent 23 permis de conduire en un week-end

Avec la levée de la restriction des 10 km, les gendarmes du Puy-de-Dôme étaient particulièrement mobilisés pour le week-end du 8 mai. Ils ont procédé au retrait de 23 permis de conduire.

A l'occasion de contrôles routiers, les gendarmes du Puy-de-Dôme ont immobilisé plusieurs véhicules le week-end du 8 et 9 mai.
A l'occasion de contrôles routiers, les gendarmes du Puy-de-Dôme ont immobilisé plusieurs véhicules le week-end du 8 et 9 mai. © EDSR du Puy-de-Dôme

Le week-end du 8 mai, les gendarmes du Puy-de-Dôme étaient sur le pont, surtout en raison de la fin des mesures de restriction et de la levée de la règle des 10 km. En l’espace d’un week-end, ils ont procédé au retrait de 23 permis de conduire dans le département. Les premières verbalisations ont commencé dès le vendredi 7 mai. Quatre permis ont été retirés sur la montée de La Baraque, par le peloton motorisé de Bromont-Lamothe : 2 motards ont été contrôlés à 147 km/h et à 139 km/h pour une limitation à 90 km/h et 2 automobilistes ont été flashés au même endroit à 139 km/h et à 138 km/h.  

Plusieurs infractions constatées

Samedi 8 mai, à proximité du lac d'Aubusson d'Auvergne, les militaires du peloton motorisé de Thiers ont contrôlé un conducteur avec un taux de 0,92 mg d'alcool par litre d'air expiré, soit plus de 2 fois le taux délictuel. Le même jour, à hauteur de Manglieu, les hommes du peloton motorisé de Clermont-Ferrand ont contrôlé le conducteur d'une Megane RS qui circulait sur la D225 à la vitesse de 158 km/h au lieu des 80 autorisés. Sa voiture a également fait l'objet d'une immobilisation judiciaire avec placement en fourrière.

Des véhicules immobilisés

Dimanche 9 mai, à Saint-Genès-Champanelle, les gendarmes ont procédé au retrait de permis d’un motard et d’un automobiliste. Leurs véhicules ont été immobilisés judiciairement avec placement en fourrière. Enfin, le même jour, à Lezoux, un automobiliste a été flashé alors qu’il roulait à 40 km/h au-dessus de la limitation de vitesse. Il avait consommé des produits stupéfiants avant de prendre le volant. Son permis lui a été retiré sur le champ. Il faut s’attendre à une nouvelle forte mobilisation des gendarmes en fin de semaine, en raison du pont de l’Ascencion.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers sécurité routière société sécurité