Puy-de-Dôme : pourquoi il pourrait y avoir une nouvelle élection municipale à Aubière

Y-aura t-il une nouvelle élection municipale à Aubière (Puy-de-Dôme)?  Cette éventualité se dessine de plus en plus, suite à une audience du tribunal administratif de Clermont-Ferrand ce jeudi 21 janvier. Le jugement a été mis en délibéré.

Les élections municipales d'Aubière pourraient avoir lieu à nouveau, suite à un recours déposé devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand.
Les élections municipales d'Aubière pourraient avoir lieu à nouveau, suite à un recours déposé devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand. © ARCHIVES/FTV

Saisi pour un recours en annulation des élections municipales d'Aubière, le tribunal administratif de Clermont Ferrand devrait trancher prochainement. Le jugement a été mis en délibéré après une audience tenue ce jeudi 21 janvier. En juin dernier, seules 5 voix séparaient la liste de Sylvain Casildas (DD), qui l'avait emporté face  à celle de Florent Guitton (UG), avec 1 524 voix contre 1 519.

Plusieurs motifs avancés

Au cours de l'audience, plusieurs points ont été abordés : procurations arrivées tardivement, mise en cause d'une colistière sur des tracts, erreurs de recomptage, mais pas seulement : « Monsieur Casildas a bénéficié de dons de personnes morales, ce qui est totalement prohibé et, encore plus grave, de colistiers. Voilà ce que je peux vous dire. Maintenant, nous attendons le jugement », a déclaré Me Christelle Eyraud, avocate de Florent Guitton.

Un écart de voix très faible

Sylvain Casildas et son avocate considère qu'au cours de la campagne, il n'y a eu aucune irrégularité majeure qui puisse remettre en cause le scrutin. « Le rapporteur public a rejeté tous ces motifs-là, donc pour nous c’est une source de satisfaction et de confiance. Ce n’est pas mon équipe et moi-même qui avons initié cette procédure et si l’écart n’avait pas été aussi faible, il n’y aurait sans doute pas eu de recours », regrette l’édile. Il est vrai qu'avec 5 voix d'écart seulement, le tribunal pourrait bien annuler l'élection,

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société élections municipales 2020 politique élections