Puy-de-Dôme : comment les drones viennent en aide aux pompiers

Depuis 3 ans, les sapeurs-pompiers du Puy-de-Dôme utilisent des drones pour certaines opérations. Un outil qui permet avant tout d’anticiper et d’avoir une vision 3D. Il est surtout utilisé pour les feux de forêt et les incendies urbains.
 

Grâce au drone, les sapeurs-pompiers ont une meilleure lecture du lieu où ils doivent intervenir.
Grâce au drone, les sapeurs-pompiers ont une meilleure lecture du lieu où ils doivent intervenir. © SDIS 63
Dans le Puy-de-Dôme, l’unité drone des sapeurs-pompiers existe depuis 3 ans. Mais après quelques mois de formation et d’expérimentation, elle a été opérationnelle au 1er janvier 2019. Elle est mobilisée sur demande du commandant des opérations. Aujourd’hui, l’unité compte 8 drones et 8 pilotes. Ces derniers ont en majorité déjà des diplômes de vol (d’avion, d’ULM ou d’hélicoptère).

De nombreux cas d'intervention

Le capitaine François Vogel, conseiller technique de la zone de défense Sud Est en matière d’aéronef télépiloté, explique le fonctionnement de l’unité : « Nous intervenons surtout sur des feux de forêt, le drone permet de visualiser les accès pour les véhicules de secours, voir les contours du feu, et parfois les axes de propagation et les points sensibles. Nous intervenons également sur des feux urbains, en agglomération, avec une caméra thermique qui permet de déceler les points chauds. Le drone est aussi utilisé dans la recherche de personnes et dans certaines interventions particulières comme celles qui impliquent des produits chimiques ou radioactifs. Dans ces situations, cela permet d’avoir un premier contact sans compromettre la sécurité du personnel ».

Utilisé en 2019 lors du séisme de Teil

Par le passé, les drones ont montré qu’ils pouvaient constituer un outil précieux en intervention. Cela a été le cas, en 2019, lors du séisme de Teil en Ardèche. Le capitaine François Vogel raconte : « Lors du séisme, nous avions utilisé le drone. Cette reconnaissance aérienne avait permis aux équipes de réaliser un diagnostic efficace de la situation et des maisons touchées. Ca a beaucoup joué dans la sécurité des personnels et la rapidité des interventions ». En 2019, l’unité du Puy-de-Dôme a effectué 85 heures de vol sur une quarantaine d’interventions. Et ce n’est pas près de s’arrêter car cet outil apporte une réelle plus-value au travail des sapeurs-pompiers. Le capitaine François Vogel souligne : « C’est un réel outil d’anticipation et de vision 3D pour le commandant des opérations, qu’on n’a pas en restant au sol ».  

Voici quelques exemples d'images tournées en intervention grâce aux drones des sapeurs-pompiers du Puy-de-Dôme.
Exemples d'interventions de l'unité drone du SDIS 63


Ce mercredi 30 septembre, une formation de maintien des acquis de l’unité drone était organisée à Champeix dans le Puy-de-Dôme. Au programme : révision des connaissances théoriques et exercice pratique de recherche d’une personne désorientée suite à un accident de la route.
Voir cette publication sur Instagram

Le SDIS 63 s'entraîne à utiliser le drone pour ses interventions #champeix #puydedome @sdis_63 @france3auvergne

Une publication partagée par Aurélie Albert (@aureliealbert) le


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers technologies