Puy-de-Dôme : comment le thermalisme reprend à Royat

Les thermes de Royat, près de Clermont-Ferrand, ont rouvert lundi 29 juin. En Auvergne, ils sont les premier à accueillir, de nouveau, des curistes. Un soulagement pour les professionnels mais aussi pour les curistes qui ont dû attendre pour retrouver des soins qu'ils avaient programmés.

Les thermes de Royat-Chamalières, près de Clermont-Ferrand, ont repris leur activité lundi 29 juin, et ont accueilli les premiers curistes.
Les thermes de Royat-Chamalières, près de Clermont-Ferrand, ont repris leur activité lundi 29 juin, et ont accueilli les premiers curistes. © C.Genet / FTV
A Royat, près de Clermont-Ferrand, les curistes sont de retour, reconnaissables dans les rues à leur sac vert pour transporter leur maillot de bain. Fermées depuis le 14 mars en raison de la pandémie de coronavirus COVID 19, les thermes de Royat-Chamalières accueillent à nouveau du public depuis lundi 29 juin. Ce sont les premiers thermes d’Auvergne à reprendre leur activité. Dans la piscine, ils ne sont que 3 là où l'on peut habituellement installer 10 personnes. « J’étais super contente de voir que la cure n’était pas remise en question cette année. J’avais peur de ça », se réjouit Lucette Cachinero, curiste.

Une faible affluence

Aujourd'hui, ils ne sont qu'une centaine alors que les thermes, d'ordinaire, accueillent 800 personnes chaque matin. Si la capacité est réduite, en cas de forte demande, la station thermale se laisse la possibilité d’ouvrir un créneau en début d’après-midi. Certains se réjouissent de cette faible affluence : « Je trouve que pour le couloir de marche, être moins nombreux, c’est mieux, comparé aux années précédentes. Quand on est 8 ou 9 dans le couloir de marche il n’y a aucun bénéfice », explique Françis Labit, curiste.

Maintenir le lien avec les curistes

Pendant 3 mois, le service commercial a maintenu le lien, rappelant chaque jour plusieurs centaines de personnes pour confirmer les réservations. « Les gens attendent, ils s’interrogent encore. On est là pour les rassurer aussi par rapport au référentiel sanitaire qu’on a mis en place et puis pour voir avec eux en fonction de leur organisation personnelle, qui est énormément chamboulée », affirme Karen Giraud, responsable commerciale des thermes.

Une activité importante pour l'économie de Royat 

Pour les commerçants, c'est un lent retour des curistes qui s'amorce, un livret regroupant bonnes adresses et chèques de remises sera distribué au cours des prochains jours. On estime qu'en 3 semaines chaque curiste dépense plus de 1000 euros au profit de l'économie locale. « En partenariat avec la mairie et l’association des commerçants de Royat, nous allons mettre en place toute une campagne de promotion et de soutien pour les commerçants », détaille Anne Cardoso, présidente de l’association des commerçants de Royat. Les thermes de Royat envisagent de prolonger la saison de 4 semaines. L'objectif est d'accueillir 4000 curistes, ce qui représente la moitié de la fréquentation de l'an dernier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thermalisme sorties et loisirs déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter