Puy-de-Dôme : l’entreprise Dietal fixée sur son sort le 13 décembre

L'entreprise Dietal, spécialisée dans la vente de luminaires, est située à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme. / © C.Da Silva / France 3 Auvergne
L'entreprise Dietal, spécialisée dans la vente de luminaires, est située à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme. / © C.Da Silva / France 3 Auvergne

A Clermont-Ferrand, jeudi 7 novembre, une audience était consacrée à l’avenir de l’entreprise Dietal, située à Saint-Georges-de-Mons dans le Puy-de-Dôme. La décision du tribunal de commerce sera rendue le 13 décembre.
 

Par Catherine Lopes

Jeudi 7 novembre, s’est tenue à huis clos une audience au tribunal de commerce de Clermont-Ferrand, au sujet de l’avenir de l’entreprise Dietal. La société, spécialisée dans la vente de luminaires, et basée à Saint-Georges-de- Mons, dans le Puy-de-Dôme, a annoncé en juillet dernier son intention de supprimer 70 postes, soit un tiers de ses effectifs. Maître Jean-Louis Borie, avocat des salariés, explique : « Ce matin, tout le monde a demandé la prolongation de la période de sauvegarde, le temps que la situation se stabilise. L’entreprise a aussi fait cette demande, qui est plus satisfaisante qu’une logique de dépôt de bilan. On pense que la tribunal va aller dans ce sens ».

Un risque de cessation d'activité

L’avocat ajoute : « En parallèle, il y a un plan de sauvegarde de l’emploi avec le licenciement de 70 personnes à la clef. Ils ne partiront pas avec grand chose. La question qui se pose est celle de la pérennité du site, avec un risque de cessation d’activité et du licenciement de 210 personnes. La décision est entre les mains de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi). Elle dispose de 3 semaines pour homologuer le plan de sauvegarde de l’emploi ». Le tribunal de commerce de Clermont-Ferrand rendra sa décision finale le vendredi 13 décembre.

Sur le même sujet

Les + Lus