• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Dans le Puy-de-Dôme un nouveau radar météo scrute le ciel pour prévoir les inondations

Le radar de Saint-Rémy-de-Blot, dans le Puy-de-Dôme, mesure les précipitations sur plus de 8.000 km2. / © E. Simon / France 3 Auvergne
Le radar de Saint-Rémy-de-Blot, dans le Puy-de-Dôme, mesure les précipitations sur plus de 8.000 km2. / © E. Simon / France 3 Auvergne

Un nouveau radar météorologique a été inauguré mardi 12 juin à Saint-Rémy-de-Blot, dans le Puy-de-Dôme. Il permet de mieux observer les précipitations et de mieux prévenir les risques de crues.

Par RD

Vu les orages de ces derniers jours, voilà qui va être bien utile. Mardi 12 juin, Météo-France a inauguré un nouveau radar météorologique, installé sur la commune de Saint-Rémy-de-Blot dans le Puy-de-Dôme. Cet équipement sert à détecter et quantifier les fortes précipitations. Objectif : mieux observer les pluies, la grêle et la neige, ainsi que le vent, pour améliorer la prévention des risques de crues.



Le radar, doté d’une antenne d’1,8 m de diamètre, est complémentaire des pluviomètres, qui fournissent des mesures précises mais ponctuelles des précipitations tombées. Les données qu'il recueille alimentent les modèles de prévision du temps, et contribuent à l'élaboration de prévisions à plus ou moins courtes échéances. Installé en septembre 2017, le radar est opérationnel depuis peu. Son coût est d’1 388 772 €, financés par Météo-France et le Ministère de la transition écologique.

Emplacement stratégique


Le choix de la région de Saint-Rémy-de-Blot est stratégique : l’ouest de la commune est en effet sillonné par plusieurs rivières importantes (Creuse, Dordogne, Corrèze, Vézère, Vienne, Cher, etc), susceptibles de déborder lors de fortes pluies. Les crues du Cher et de la Sioule menacent notamment Montluçon, Moulins et Saint- Rémy-de-Blot même. Toute proche, c’est à un risque inondation par ruissellement urbain que l’agglomération de Clermont-Ferrand doit faire face.

Météo-France gère un réseau de 32 radars en métropole, et 7 radars outremer, installés le plus souvent sur des points hauts sans autres bâtiments à proximité. Celui de Saint-Rémy-de-Blot, à 647 mètres d’altitude, est le deuxième d’une liste de quatre radars installés sur de nouveaux sites, dans des zones mal couvertes et exposées à des aléas liés aux précipitations.

Sur le même sujet

Givors : Réactions exaspérées des automobilistes

Les + Lus