• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : 1 mort, 1 blessé grave, un délit de fuite et un appel à témoins lancé après un accident de la route

© Google Earth / Landsat / Copernicus
© Google Earth / Landsat / Copernicus

Jeudi 22 août aux alentours de 21h une collision mortelle est survenue sur la RD 12 près de Bussières-et-Pruns (Puy-de-Dôme). Une homme âgé d’une vingtaine d’année est décédé, un autre a été retrouvé grièvement blessé. Il a été transporté au CHU de Clermont-Ferrand.
 

Par Mohamed Benmaazouz

Les circonstances restent encore floues quant à la collision mortelle survenue dans la nuit du 21 au 22 août près du village de Bussières-et-Pruns, dans le Puy-de-Dôme. Un jeune ressortissant Géorgien a perdu la vie, un autre, de la même nationalité, était dans un état critique. C’est une automobiliste qui l’a découvert. Il portait les stigmates d’un choc visiblement très violent. Elle a ensuite prévenu les secours qui ont mobilisé un important dispositif de sécurité.

Près de 13 sapeurs-pompiers de Riom, Thuret et Aigueperse, ainsi que les équipes du Smur et la gendarmerie se sont rendus sur les lieux. Ils sont arrivés à 21h20, quelques minutes seulement après l’accident. Sur place ils découvrent dans un premier un temps jeune homme âgé d'une vingtaine d'années, conscient mais déclaré en urgence absolue. C’est le SMUR de Riom qui lui a prodigué les premiers soins, avant qu’il ne soit transporté d’urgence au CHU Gabriel-Montpied de Clermont Ferrand.

Le suspect aurait pris la fuite

Quelques minutes plus tard, les secours découvrent un autre jeune homme en arrêt cardio-respiratoire gisant dans un fossé. Malgré une tentative de réanimation des équipes médicales, il n'a pas survécu au choc. Il est décédé sur les lieux.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux jeunes circulaient le long de la RD 12. L’un était à vélo, l’autre le suivait, à pied. Un véhicule les aurait fauchés avant de prendre la fuite. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances de l’accident et surtout pour retrouver l'auteur présumé des faits. Trois brigades cynophiles ont été déployées afin de s'assurer qu'il n'y avait pas d'autres victimes à déplorer.

Selon nos confrères de La Montagne, les deux jeunes étaient des frères, hébergés avec leurs parents au centre d'accueil pour demandeur d'asile de Bussières-et-Pruns. Ce vendredi, les gendarmes de Combrondes en charge de l'enquête lancent un appel à témoin afin de faire la lumière sur les circonstances du drame. Si vous êtes en possession d'informations relatives à l'accident, et pouvant faire avancer l'enquête, vous êtes priés de contacter la gendarmerie de Combrondes (Puy-de-Dôme) au :
04.73.97.10.05
 

Sur le même sujet

Au lendemain de l'explosion

Les + Lus