Cet article date de plus de 5 ans

Ses toiles sont signées Clem

Il se fait appeler Clem: Dimanche 13 mars, une de ses toiles se vendra aux enchères à Paris et la semaine prochaine, ce sera à Cannes, pour une vente carritative. Peintre amateur, le clermontois Jérome Clem s'impose depuis quelques années auprès des professionnels.
© Arthur John
Une publication dans la revue "Artittude", une toile selectionnée pour une prestigieuse vente aux enchères à Paris et des sollicitations de galeries du monde entier: Jérome Clem est aujourd'hui un artiste reconnu. Une reconnaissance des professionnels qui s'est faite grâce aux réseaux sociaux et qui surprend encore celui qui a toujours peint juste pour le plaisir. Pour voir les toiles de Jérôme Clem, il faut aller à la galerie Corps et Ames, à Nîmes, la seule avec qui il a accepté de travailler pour l'instant. Salarié dans le secteur immobilier, Jérome Clem peint depuis toujours, de façon totalement autodidacte.  "Ce qui a marqué mon adolescence, dit-il, c'est l'émergence du street-art qui est venu un peu bouleverser l'univers de Walt Disney et des Comics et c'est ce que j'essaye de faire apparaître dans les toiles, l'univers fantasmagorique des super-héros, l'univers d'un enfant qui se retrouve projeté dans un univers d'adulte." De cette confrontation du monde des adultes à celui des enfants, est né tout un univers et de cet univers émerge un nom qui a su s'imposer dans le milieu de l'art presque sans le vouloir, celui de Jérome Clem.
durée de la vidéo: 03 min 06
Portrait de Jerome CLEM

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
peinture culture art