Sommet de l’élevage. Rencontre avec "une esthéticienne pour les vaches"

Dans l’agitation du Sommet de l’élevage, près de Clermont-Ferrand, il y a un endroit de détente pour les vaches laitières : le salon de beauté. Dans ce lieu, elles se font bichonner avant de passer un concours. Certains sont là pour ça, c’est le cas de Kirsten "esthéticienne pour les vaches". Portrait.

Sous des tentes blanches à l’abri des regards, des barrières pour éviter toute intrusion, un fond musical qui invite au calme, tout est réuni pour un moment de détente au Sommet de l’élevage à la grande halle de Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand. Mais attention l’entrée est réservée exclusivement aux vaches laitières !
D’ailleurs, Noémie, une Prim’Holstein est en pleine épilation. C’est son éleveur qui s’en occupe. « Je suis en train de tondre la mamelle fine pour que l’on voit mieux les qualités de la mamelle. Ce sont des vaches laitières, alors la mamelle, c’est 50 % de la note sur le concours. Il faut une mamelle haute, large, et pleine de lait. Il faut que l’on voit bien les veines laitières et le volume de la mamelle donc on les tond à ras », explique Vincent Albouy. Noémie passe un concours jeudi 6 octobre.

L'épilation pour mettre en valeur les points forts de la vache

C’est le cas aussi de la vache que tond Kirsten Waldmann, une jeune femme de 34 ans d’origine allemande, qui s’est installée dans le Cantal. Aujourd’hui, elle est sur le Sommet de l’élevage pour « clipper » les vaches, c’est-à-dire qu’elle est là pour les mettre en beauté avant un concours. « Je suis une esthéticienne pour les vaches. Je fais en sorte que le poil soit bien droit sur la ligne de dos. Je tonds la queue et la pie aussi. C’est pour un concours de morphologie, du coup, ça permet d’accentuer ses points forts. Ce sont des Prim’Holstein, ce sont des vaches laitières, du coup les points importants, ce sont les pis bien sûr, mais aussi le corps. On regarde si elle est forte, si elle est assez large, si elle a des bonnes côtes et si elle se déplace bien ».

Tondeuse, sèche-cheveux, brosses et huiles 

Pour arriver au résultat qu’elle souhaite, Kirsten a plusieurs outils : une tondeuse, un sèche-cheveux, des brosses et des huiles, comme dans un salon de beauté. « Je fais un premier passage pour faire le plus gros de l’épilation et je reprends une deuxième fois pour fignoler. Je mets de l’huile végétale pour adoucir la peau et le poil, ça facilite la tonte. C’est un peu comme de la mousse à raser pour les hommes. Ça permet de ne pas leur abîmer la peau. Je les vois aussi juste avant le concours pour coiffer les poils sur la ligne du dos et je vais leur mettre des produits pour les rendre plus brillante ».

Pour moi, c’est un art de leur faire ces soins, c’est la beauté que l’on cherche à mettre en valeur

Kirsten Waldmann

Kirsten est une professionnelle, elle fait ce travail depuis 15 ans. « Ça me plaît beaucoup de travailler avec les vaches, j’aime beaucoup ces animaux, j’aime beaucoup leur caractère. Pour moi, c’est un art de leur faire ces soins, c’est la beauté que l’on cherche à mettre en valeur. Comme chaque vache est différente, à chaque fois, c’est différent de ce qu’on veut faire en fonction des vaches ». Avant la crise du Covid-19, elle se déplaçait beaucoup dans les élevages, mais depuis, les prestations sont moins nombreuses. C’est aussi pour ça qu’elle vient sur le Sommet de l’élevage. Depuis le début, elle en a déjà bichonné 15 et le week-end dernier, elle avait fait la mise en beauté des vaches du Lot sur les exploitations directement avant le Sommet.

Les vaches qui ont fait beaucoup de concours, elles adorent ça, elles adorent être bichonnées

Kirsten Waldmann

Il y a des formations pour devenir « clipper » mais pour la jeune femme, c’est en forgeant que l’on devient forgeron. « Je les caresse pour les apaiser, il faut qu’elles soient à l’aise et détendues. Je les caresse pour leur faire comprendre que je ne vais pas leur faire du mal. Au début, quand elles ne connaissent pas, elles ont un peu peur. Les vaches qui ont fait beaucoup de concours, elles adorent ça, elles adorent être bichonnées ».
Pour une mise en beauté totale avec Kirsten comme esthéticienne, il faut compter environ 2 h 30 de travail et 100 euros pour la prestation. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité