Le train Clermont-Ferrand-Paris heurte un arbre... 7 heures de retard pour 150 passagers

Pas de chance pour les usagers SNCF ce week-end : aprés les retards des TGV Paris Bordeaux, c'est le train Intercités Clermont-Nevers-Paris qui a été stoppé pendant plusieurs heures samedi matin, à hauteur de Cosne-sur-Loire (Nièvre). Un arbre est tombé sur la voie, endommageant les caténaires.

Pas de chance pour les usagers SNCF ce week-end : aprés les retards des TGV Paris Bordeaux, c'est le train Intercités Clermont Ferrand-Nevers-Paris qui a été stoppé pendant plusieurs heures samedi matin, à hauteur de Cosne-sur-Loire (Nièvre). Un arbre est tombé sur la voie, endommageant les caténaires.

150 passagers avaient pris place à bord du Clermont-Paris à 6h26 samedi matin pour un trajet initial de... 3h30. Ils sont finalement arrivés dans la capitale vers 17 heures. Soit un retard de prés de 7 heures...

Selon la direction, un riverain qui coupait des arbres en bordure de la voie serait à l'origine de l'incident. Des équipes de la SNCF sont intervenues, pour réparer les caténaires mais aussi le toit du train.

Les travaux ont entraîné l'interruption totale du trafic entre Clermont-Ferrand et Paris dans les deux sens. En fin d'aprés-midi, le service de communication indiquait que la circulation des trains a repris son cours normal.

Samedi matin, le train Clermont-Paris de 6h26 a subi un retard de 7 heures suite à une chute d'arbre sur la voie. Parmi les 150 passagers, Raphaël Chanal ancien rugbyman de l'ASM et entraîneur à Montluçon a fait preuve... de patience. ©France 3 Auvergne

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité