VIDEO. Clermont-Ferrand : le circuit de Charade met à l’honneur les Mustang

Dimanche 5 septembre, le circuit de Charade, près de Clermont-Ferrand, a mis à l’honneur les voitures d’avant 1970 et les motos de collection. Le Mustang Club de France était aussi présent avec plus de 50 voitures dans le paddock.
Dimanche 5 septembre, un rassemblement de Mustang a eu lieu sur le circuit de Charade, près de Clermont-Ferrand.
Dimanche 5 septembre, un rassemblement de Mustang a eu lieu sur le circuit de Charade, près de Clermont-Ferrand. © Stéphane Trentesaux / FTV

Pour sa rentrée, le Charade Classic, à Saint-Genès-Champanelle, près de Clermont-Ferrand, a fait la part belle aux Mustang. Pas moins de 50 voitures de ce modèle mythique produit par Ford étaient sur le circuit auvergnat. Qui ne repense pas à la poursuite célèbre en Mustang dans Bullitt, avec le tout aussi légendaire Steeve McQueen ? Sur le circuit de  Charade, les amoureux de ce modèle américain étaient fidèles au rendez-vous.

De nombreux modèles présents

Xavier Vrigny, président du Mustang club de France, qui compte 800 adhérents en France, explique : « Ici à Charade, on a pratiquement tout l’échantillonnage car on va de 1964 jusqu’aux derniers modèles de 2020 qui sont vendus en France par Ford, malgré les taxes abominables. C’est un plaisir pour tout le monde et ce sont des voitures de passion. On a un bon ressenti chaque fois qu’on fait des rassemblements et des balades. Tout le monde a le pouce en l’air au bord de la route ».
 

durée de la vidéo: 00 min 49
Clermont-Ferrand : le circuit de Charade met à l’honneur les Mustang

Un modèle mythique

Pour lui, cette voiture est avant tout un mythe : « Mustang représente une passion, un style de vie car cela se rapproche de la culture américaine. C’est pour beaucoup un rêve de gamin d’avoir cette voiture. Un jour on se la paie et on y arrive. On transpose un peu du rêve américain avec cela mais à notre sauce. On reste français jusqu’au bout ». Xavier Vrigny raconte la naissance de ce modèle : « La Mustang est née dans les années 60 pour contrecarrer tous les roadsters anglais qui revenaient aux Etats-Unis après la guerre. Tous les gens aimaient ce genre de voitures-là. Ce modèle Mustang a été créé et il a été d’abord familial. Il a connu un phénomène monumental quand il est sorti. Cela ne s’est jamais arrêté. On est à plus de 10 millions de Mustang fabriquées depuis le début. La barre des 10 millions a été franchie il y a deux ans ».
 

De nombreux modèles de Ford Mustang étaient présents dimanche 5 septembre à Charade.
De nombreux modèles de Ford Mustang étaient présents dimanche 5 septembre à Charade. © Stéphane Trentesaux / FTV

Une version électrique

Mais les puristes voient d’un mauvais œil l’arrivée d’une nouvelle version : « Ils ont sorti un modèle électrique car c’est dans l’air du temps mais ça ne nous plaît pas trop. On ne considère pas trop que ce soit vraiment une Mustang. Une Mustang c’est deux portes, un grand capot et un V8. Mais il faut composer avec. On verra par la suite ». Le président du Mustang club de France évoque tout l’imaginaire lié à cette voiture : « Cela évoque les grands espaces, rouler un coude à la portière sur un filet de gaz avec un bon rock dans le poste de radio, et le bruit du V8 à l’arrière. La Mustang est la voiture qui a été la plus vue dans les films. Dans Bullitt avec Steeve McQueen, James Bond ou même dans le Gendarme de Saint-Tropez, on en voit. C’est fabuleux ».
Pour les prochains rendez-vous à thème du dimanche à Charade, une rencontre « mère et fille » sur les générations de voitures est programmée le 3 octobre et le 7 novembre, les passionnés fêteront les 60 ans de la 4L.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie auto-moto sport