Wifi : la ligne SNCF Clermont-Ferrand-Paris désormais connectée

La SNCF annonce qu’à partir du 1er février les voyageurs pourront bénéficier du wifi gratuit à bord des trains Intercités de la ligne Clermont-Ferrand-Paris.

La totalité des trains intercités de la ligne Clermont-Ferrand-Paris offriront une connexion gratuite par wifi.
La totalité des trains intercités de la ligne Clermont-Ferrand-Paris offriront une connexion gratuite par wifi. © Matthieu Raffard/SNCF
C’est une première pour une ligne Intercités. A partir du 1er février, la liaison Clermont-Ferrand-Paris se dote du wifi gratuit à bord de ses trains. 13 rames sont équipées de bornes permettant d’accéder à l’internet pendant le trajet. Le fonctionnement est simple : il suffit de se connecter au réseau du train, de se rendre sur le portail dédié « wifi.intercités.sncf » puis de s’identifier grâce à sa référence de dossier et son nom pour pourvoir parcourir la toile mondiale. Pas de wifi pour les fraudeurs donc.
 

Une meilleure information

La SNCF en profite pour améliorer l’information et l'expérience voyageur. Le portail créé par le transporteur permet à chacun de suivre son trajet en temps réel grâce à la géolocalisation, mais il offre aussi des jeux et des informations touristiques sur son itinéraire et affiche la voie d’arrivée de son train. « On sera très attentif aux retours des clients pour savoir si le service les satisfait ou s’ils ont d’autres suggestions » affirme Caroline Chabrol, directrice du marketing et de la communication SNCF Intercités.
 

Un défi technique

S’il suffit de quelques clics pour se connecter, la mise en place de ce nouveau service aura été plus complexe. « La difficulté, c’était d’assurer une connexion continue à bord d’un train qui se déplace à 200km/h » souligne Caroline Chabrol. La technologie utilisée s’appuie sur la 4G disponible sur le trajet ; il faut donc la capter pour la restituer de manière stable aux utilisateurs. Des pertes de signal sont toujours possible ponctuellement, mais la SNCF est confiante. « Les tests n'ont montré aucun problème, mais ça peut arriver, comme chez vous. Et grâce à notre portail, le client pourra voir sur une carte les zones où il peut y avoir une baisse de signal » rassure le transporteur.
Pour proposer ce service, il a fallu équiper chacune des 91 voitures Corail de la ligne de manière indépendante. Il a donc été nécessaire de toutes les faire passer par le technicentre de Périgueux pour les rendre opérationnelles. De quoi mobiliser 80 techniciens pendant 10 mois pour que tout soit prêt le 1er février. La performance a un coût : 8 millions d’euros financés par l’Etat, l’autorité organisatrice des trains intercités.
 

A la conquête de nouveaux clients

La gratuité du service ne tient pas qu’à l’envie de faire plaisir aux usagers. Car si l’État finance l’équipement, la SNCF devra s’acquitter de la facture de connexion auprès des opérateurs. L’exploitant ferroviaire espère se rattraper en attirant de nouveaux clients à bord de ses trains. En moyenne, 4600 voyageurs empruntent la ligne Clermont-Ferrand-Paris. Une fréquentation en hausse depuis deux ans. La SNCF veut poursuivre cette dynamique. « Ce service est gratuit, aussi bien en seconde qu’en première classe. Le but c’est d’attirer aussi bien une clientèle professionnelle que des familles qui voyagent pour des motifs de loisirs », détaille la directrice marketing et communication.
La SNCF prévoit déjà d’étendre le dispositif. La ligne Paris-Limoges-Toulouse devrait être équipée du wifi au cours du deuxième semestre 2019. Pour la Bordeaux-Marseille, il faudra patienter jusqu’en 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports internet sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter