XV de France féminin : première convocation pour l'Auvergnate Amélie Roux

Amélie Roux a été appelée à la dernière minute pour participer à la tournée d’automne du XV de France féminin. / © C. Da Silva / France 3 Auvergne
Amélie Roux a été appelée à la dernière minute pour participer à la tournée d’automne du XV de France féminin. / © C. Da Silva / France 3 Auvergne

Le XV de France féminin a posé ses valises à Clermont-Ferrand où il affrontera l'Angleterre samedi 9 novembre au stade Marcel Michelin. Une première pour la deuxième ligne Amélie Roux qui a été appelée à la dernière minute pour participer à la tournée d’automne.
 

Par Camille Da Silva

Le XV de France est en Auvergne pour un crunch au feminin. Trois joueuses du club de Romagnat, près de Clermont-Ferrand, sont dans le groupe : Jessy Trémoulière, meilleure joueuse mondiale en 2018, est évidemment de la partie à ses côtés un autre pilier de cette équipe de France : Caroline Thomas. La surprise du chef c’est Amélie Roux 28 ans, inconnue ou presque du grand public. Elle est convoquée pour la première fois avec les Bleues.

Ce coup de téléphone, Amélie Roux s’en souviendra toute sa vie. Alors que le groupe des 33 joueuses est déjà établi, la deuxième ligne de Romagnat est appelée à la dernière minute pour remplacer Audrey Forlani : « J’ai beaucoup paniqué j’étais toute seule dans mon appartement (…) c’est super inattendu mais j’adore, c’est une expérience à vivre à fond et c’est ce que j’essaie de faire ». Amélie Roux a intégré le groupe France, depuis seulement quelques jours. Si neuf joueuses ont été écartées pour affronter l’Angleterre samedi à 14h10 au Michelin, la joueuse de Romagnat sera bien de la partie comme l’explique Samuel Cherouk, entraîneur du XV de France « Amélie elle va être 24ème car il faut du temps pour se familiariser avec le projet de jeu, mais elle nous a vraiment fait forte impression sur la semaine d’entraînement ».
 

Un profil atypique


La deuxième ligne âgée de 28 ans a chaussé ses premiers crampons, il y a seulement cinq ans : « J’étais en Irlande pour les études je voulais rencontrer des gens et je me suis dit que le rugby c’était une bonne idée ». Elle tombe finalement amoureuse de la discipline qui le lui rend bien. En février dernier, elle s’est installée à Clermont-Ferrand et a signé au club de Romagnat. Elle ne joue pas directement faute de licence mais en seulement quelques mois, Amélie Roux parvient à taper à la porte de l’Equipe de France.
 

Sur le même sujet

Les + Lus