Cet article date de plus de 6 ans

Consultation publique : Les habitants de Cébazat (63) préfèrent rester dans le noir

Les habitants de Cébazat (63) se sont rendus aux urnes le 21 juin pour donner leur avis sur l’éclairage public pendant la nuit : Non, on rallume. Oui, on laisse éteint. Plus de 20 % des habitants se sont déplacés pour finalement choisir de laisser la ville dans le noir.
Souhaitez-vous le maintien de l'extinction de l'éclairage public entre minuit et 5h du matin ? La question a été posée le 21 juin aux habitants de Cébazat dans le Puy-de-Dôme.
Souhaitez-vous le maintien de l'extinction de l'éclairage public entre minuit et 5h du matin ? La question a été posée le 21 juin aux habitants de Cébazat dans le Puy-de-Dôme. © France 3 Auvergne
Depuis 2012, l'éclairage public de Cébazat (Puy-de-Dôme) est suspendu une partie de la nuit, de minuit à 5 heures du matin. Cette décision d’extinction nocturne avait été prise par l’ancien maire PS de cette commune de l’agglomération clermontoise. Elu en 2014, Flavien Neuvy (UDI) a décidé de solliciter l’avis des habitants.


Le oui l’emporte

La consultation publique du dimanche 21 juin n’a pas beaucoup mobilisé. Sur 6000 inscrits, prés de 21% des cébazaires sont allés voter. Sur 1262 suffrages exprimés, 722 ont dit oui au maintien de l’extinction nocturne et 540 étaient favorables à l’éclairage public pendant la nuit.

Pour le maire de Cébazat, "c’est extrèmement rare de voir la population consultée sur un sujet précis comme celui de l’éclairage public, quand 20 % des habitants se déplacent pour aller voter, plus de 1200 personnes, je trouve que c’est encourageant pour une première." Le Conseil Municipal se prononcera pour valider le choix des habitants.

durée de la vidéo: 01 min 44
Les habitants de Cébazat (63) préfèrent rester dans le noir

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société politique