• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'hôpital de Riom (Puy-de-Dôme) se met en grève illimitée

L'hôpital de Riom (Puy-de-Dôme) en grève illimitée à partir du lundi 17 juin. / © M. Delpy / MaxPPP
L'hôpital de Riom (Puy-de-Dôme) en grève illimitée à partir du lundi 17 juin. / © M. Delpy / MaxPPP

Un mouvement intersyndical à l'hôpital de Riom (Puy-de-Dôme) a déposé un préavis de grève illimitée, à partir du lundi 17 juin, pour dénoncer les conditions de travail et réclamer plus de moyens.

Par Renaud Gardette

Le dialogue est rompu, et l'ambiance électrique à l'hôpital Guy-Thomas de Riom : un mouvement intersyndical (CGT, CFDT et FO) a déposé un préavis de grève illimitée, à partir du lundi 17 juin.

Selon nos informations, les syndicats veulent alerter sur la dégradation des conditions de travail propres à cet hôpital.
 

Une hausse de 400€ par mois 


Selon Valérie Margat, secrétaire générale FO, "on ne sait pas ce que vont devenir les emplois de cet hôpital." L'Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) public de l'hôpital devrait être transféré vers une structure privée dans un nouveau bâtiment. Actuellement l'Ehpad de 120 lits est situé dans deux bâtiments distincts, dont l'un date des années 70 et ne respecterait pas les normes de sécurité. 

Selon le syndicat, un transfert de la structure vers le privé augmenterait le coût pour les familles de 400€ par mois. "Il y a d'autres solutions à chercher que le transfert vers le privé" affirme Valérie Margat.
 

Moins de lits et de moyens


Selon le syndicat la moitié des lits pourrait fermer dans le service de chirurgie, et quelques-uns dans le service de médecine polyvalente, sans contrepartie de la direction. Enfin les syndicats réclament une meilleure gestion du service de nuit avec un cadre référent spécifique. 


Contacté, l'hôpital de Riom n'était pas en mesure de répondre à nos questions ce dimanche. Les soins devraient être assurés sans problème pour les patients pendant la grève. 
 


 

Sur le même sujet

Interview d'une usagère du TER Lyon Ambérieu

Les + Lus