• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

INSOLITE. Puy-de-Dôme : quand le village de Marsac-en-Livradois accueille une course de dromadaires

Parmi les dromadaires en piste samedi 17 août à Marsac-en-Livradois (Puy-de-Dôme), se trouvait "12" un camélidé de 600 kg vice-championne de France de course à dromadaires. / © A.John/France 3 Auvergne
Parmi les dromadaires en piste samedi 17 août à Marsac-en-Livradois (Puy-de-Dôme), se trouvait "12" un camélidé de 600 kg vice-championne de France de course à dromadaires. / © A.John/France 3 Auvergne

Le village de Marsac-en-Livradois (Puy-de-Dôme) a reçu la visite le 18 août d'invités hors du commun : des dromadaires ! Trois jockeys ont fait la course au dos de ces camélidés qui appartiennent à l'association Dromas. Un évènement qui attisé la curiosité d'un millier de visiteurs.
 

Par MB/C.Lamorelle

Vous avez bien lu. Une course de dromadaire dans le Puy-de-Dôme et précisément au lieu-dit "Flaittes" à proximité de Marsac-en-Livradois (Puy-de-Dôme) s'est déroulée samedi 18 août, dans le cadre de l'évènement "Terres en fête". Une idée folle dont les Jeunes Agriculteurs 63 sont à l'origine. Tout part à la base d'une blague, et surtout d'un triste constat : " vu qu'on subit des sécheresses depuis 4 ans sur le bassin d'Ambert, on s'est dit qu'on allait changer nos méthodes d'élevage et se lancer dans le dromadaire" témoigne Jeremy Pegheon, organisateur de l'évènement, et membre des JA63. C'est après quelques vidéos vues sur la toile, qu'il découvre, et invite l'association Dromas, propriétaire des 3 dromadaires au départ de la course. 

Jusqu'à 40km/h en vitesse de pointe ! 

Une association qui vise à promouvoir le camélidé en France. " Tout ce qu'on fait c'est autour des courses de dromadaires, mais également de l'animation pédagogique. On va surtout faire des courses sur des hippodromes ou des évènements comme celui-ci pour montrer que c'est un animal qui peut aller de l'amble au galop " avance Olivier Philipponneau fondateur de l'association. En effet, l'animal est habitué à la sécheresse et peut passer des journées sans s'abreuver. Il supporte également très bien le climat en France. Les dromadaires qui pour rappel n'ont qu'une seule bosse, peuvent courir jusqu'à 40km/h. 
Ce sont seulement trois jockeys qui étaient au départ. De quoi espérer avoir (au moins) le tiercé dans le désordre. Et si les combinaisons de protection sont les mêmes qu'à cheval, les sensations sont elles visiblement meilleures. " La différence par rapport à un cheval c'est l'allure, on va être sur un pas beaucoup plus chaloupé, c'est plus agréable" sourit Jessie Hecquet l'une des trois jockey.

Elle a d'ailleurs fait la course face à son mari, Thibault, également jockey. Et ce n'est pas la première course de ce type qui a lieu en Auvergne. En 2011, l'hippodrome de Vichy accueillait déjà une course de dromadaires. Un sport très populaire dans les pays du Golfe. L'évènement a attiré un millier de curieux venus découvrir cette course qui sort des sentiers battus, mais également pour assister aux animations avec au programme : un rodéo mécanique, une exposition de matériels agricoles, ou encore le concert des Tonton Zikoss and Co.  
 
INSOLITE. Puy-de-Dôme : quand le village de Marsac-en-Livradois accueille une course de dromadaire
Le village de Marsac-en-Livradois a reçu la visite le 18 août d'invités hors du commun : des dromadaires ! Trois jockeys ont fait la course au dos ces camélidés qui appartiennent à l'association Dromas. - C.Lamorelle/A.John/S.Bonnetot/Olivier Philipponneau Association Dromas/Jessie Hecquet Jockey/Jeremy Pegheon Organisateur

Sur le même sujet

Echevis ne veut pas être coupé du monde

Les + Lus