Puy-de-Dôme : un casque de réalité virtuelle pour les résidents d’un EHPAD

Des balades virtuelles dans des environnements à 360 degrés, c'est ce que propose l'EHPAD de Culhat, dans le Puy-de-Dôme, à une trentaine de ses pensionnaires. Un dispositif original qui a fait école dans le département, où une soixantaine d'établissements ont choisi de suivre cet exemple.

Déjà habitués aux balades virtuelles en vélo, les résidents de l’EHPAD Groisne-Constance de Culhat, dans le Puy-de-Dôme, ont franchi un cap. Désormais ils voyagent aussi avec un casque de réalité virtuelle. Au programme, une trentaine de destinations, locales, culturelles ou touristiques. Les voyages durent entre 10 et 20 minutes. Grace au casque on peut se déplacer dans un univers animé dans toutes les directions. L’évasion est garantie. Claude Journé, résidente de l'Ehpad Groisne-Constance, explique : « J’ai fait Marseille, le château de Peufeilhoux avec de très beaux jardins. J’ai aussi fait du parapente en haut du puy de Dôme. Quand vous marchez et que vous vous retrouvez les pieds dans le vide, ça fait un peu drôle ».
 

Une expérience encadrée

Heureusement, si le virtuel devient trop réel, il y a quelqu'un à côté du voyageur. Aurélie Navarro, aide médico-psychologique, précise : « On est là pour les rassurer, leur dire qu’ils sont à la maison de retraite, dans un fauteuil où ils ne risquent rien et sont en sécurité. Il faut toujours une présence à côté et une oreille ».
 

Puy-de-Dôme : un casque de réalité virtuelle pour les résidents d’un EHPAD

Un intérêt thérapeutique

L'idée de ses promenades virtuelles est née durant le confinement, particulièrement dur à vivre pour les résidents. L'expérimentation a tout de suite montré un intérêt thérapeutique. Noémie Maubert, psychologue-psychothérapeute, indique : « Cela permet de partager des souvenirs. Peut-être que des personnes sont déjà allées dans des villes, des lieux où il y avait une fleur, une fontaine. On stimule aussi le lien social qui a été mis à rude épreuve par cette situation sanitaire ». Mais comme il ni rien de mieux que la réalité, bientôt un tricycle biplace électrique devrait permettre aux résidents de faire de vrai balades accompagnées autour de Culhat.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie personnes âgées société famille