Puy-Guillaume se paie un chasseur de tête pour trouver un nouveau médecin

Puy-Guillaume, dans le Puy-de-Dôme, perdra deux médecins sur cinq d'ici janvier prochain. Depuis septembre, les démarches pour les remplacer sont sans succès. La commune tente de trouver des solutions en se tournant vers un cabinet de recrutement spécialisé.

Trente-sept ans que Michel Gabe est médecin généraliste à Puy-Guillaume. A 63 ans, il décide de prendre sa retraite dès la fin de l'année. Avec un autre de ses confrères, ils seront deux à quitter le seul cabinet médical de cette commune de 2000 habitants. A Puy-Guillaume, les 5 médecins reçoivent en moyenne 150 patients par jour. Si d'ici janvier aucun remplaçant n'est trouvé, chacun des 3 généralistes restants pourrait gérer 50 patients par jour!

Afin de trouver un nouveau médecin dans les plus brefs délais, la commune compte faire appel à un "chasseur de tête". Le conseil municipal devra décider s'il fera appel à un cabinet de recrutement le 8 décembre prochain. Il faudrait alors débourser 10 000 euros. La moitié serait prise en charge par les professionnels de santé de la commune (pharmaciens et spécialistes), l'autre moitié par la municipalité de Puy-Guillaume, éventuellement associée aux communes alentours.

Une commune du Puy-de-Dôme se mobilise pour compenser le départ de deux de ses cinq médecins généralistes. Puy-Guillaume en appelle à un cabinet de recrutement pour trouver la perle rare. Intervenants : Michel Gabe (Médecin généraliste), Bernard Vignaud (Maire PRG de Puy-Guillaume)