Royat : la candidate FN malgré elle doit maintenant présenter ses comptes de campagne

Les ennuis continuent pour la septuagénaire non voyante qui s'était retrouvée malgré elle candidate FN aux départementales à Saint-Ours les Roches. Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand lui a donné 5 jours pour expliquer pourquoi elle n'a pas présenté ses comptes de campagne.

Depuis un jour, Annick Rouchon est inquiète. Elle vient de recevoir une lettre recommandée du Tribunal Administratif qui lui donne 5 jours pour expliquer pourquoi elle n'a pas rendu ses comptes de campagne. Effectivement, Annick a obtenu 14% des voix lors des dernières élections départementales, en février, en se présentant sur une liste Front National sur le canton de Saint-Ours les Roches. Le problème, c'est qu'elle affirme depuis le début n'avoir jamais été candidate. Et par conséquent, elle n'a pas pu déposer les papiers nécessaires en préfecture.

Ce n'est pas moi qui ai envoyé quoi que ce soit, je n'étais en possession d'aucun papier... Annick Rouchon


C'est une ex-militante du Front national, Dominique Chalard, elle-même candidate aux départementales pour le Parti de France qui s'est aperçu qu'Annick était candidate. Elle l'aurait alors mise au courant avant d'alerter les médias. Annick se souvient bien que deux personnes du Front National sont venues la voir. Elle se souvient aussi avoir signé quelque chose.

"Elle a signé une fois et bizarrement, sa signature a fait des petits. Moi qui ai été candidate, je sais ce qu'il faut signer comme papiers et ce n'est pas une signature qu'on met, on en met plusieurs ! Donc c'est très malsain !", confirme Dominique Chalard.

Ce que risque Annick Rouchon, c'est surtout de ne jamais être remboursée des dépenses d'une campagne qu'elle n'aura pas menée et d'être inéligible, ce qui finalement pourrait lui épargner de revivre ce genre de mésaventure.
Les ennuis continuent pour la septuagénaire non voyante qui s'était retrouvée malgré elle candidate FN aux départementales à Saint-Ours les Roches. La commission nationale des comptes de campagne a saisi le tribunal administratif qui lui donne 5 jours pour présenter ses comptes de campagne. Intervenants : Annick Rouchon, Dominique Chalard (Militante du Parti de France), Source internet : Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques