« Sport for a smile » : quand deux étudiants du Puy-de-Dôme créent un échange avec des écoliers d’Afrique autour du sport

Publié le
Écrit par C. L avec Aurélie Albert

Promouvoir le sport dans les écoles comme vecteur de cohésion et d'inclusion sociale, c'est le but de Matéo et Elie. Ces deux jeunes passionnés de sport ont décidé de créer un échange entre des écoles du Puy-de-Dôme et des écoles d'Afrique. A quelques jours de leur départ, ils ont fait un dernier tour dans un des établissements à Aigueperse.

Dans le Puy-de-Dôme, Matéo et Elie, deux étudiants, ont créé le projet « Sport for a smile ». Ils ont choisi le jeu, le sport et ses valeurs comme liens entre des écoliers du Puy-de-Dôme et d'Afrique. Mais ce lien va bien plus loin pour cette classe de CP et de CE2. Anne-Marie Mariage, maîtresse, explique : « Cela donne vraiment du sens aux apprentissages car ils ont fait une recherche documentaire. Ils ont appris quels animaux vivaient en Afrique et quels paysages on y trouvait, comme la savane, le désert ».

Un jeu inventé 

Depuis un an et demi, Matéo et Elie ont travaillé avec 4 écoles du département, comme celle de Saint-Louis à Aigueperse. Ensemble ils ont créé un jeu. Lilou, 6 ans, raconte : « Le but du jeu est de ne pas se faire toucher par les loups ». Paul, 9 ans, ajoute : « Dès que tu te fais toucher, tu sautes à cloche-pied. Après, si tu te fais toucher une deuxième fois, tu sors du jeu ».



durée de la vidéo : 02min 10
Promouvoir le sport dans les écoles comme vecteur de cohésion et d'inclusion sociale, c'est le but de Matéo et Elie. Ces deux jeunes passionnés de sport ont décidé de créer un échange entre des écoles du Puy-de-Dôme et des écoles d'Afrique. A quelques jours de leur départ, ils ont fait un dernier tour dans un des établissements à Aigueperse. Intervenants : Elie Di Gennaro, étudiant /Anne-Marie Mariage, maîtresse / Lilou, 6 ans / Paul, 9 ans / Matéo Gamez, étudiant ©A. Albert / E. Taxil / D. Robert

" On va totalement vivre une expérience humaine"

L'objectif est de transmettre ces règles du jeu à des écoliers de Côte d'Ivoire, à plus de 6 700 km. Elie et Matéo seront les intermédiaires. Matéo Gamez, étudiant, souligne : « On va totalement vivre une expérience humaine. L’idée, pour les autres, est aussi d’amener, à la fois aux enfants français et étrangers, des cultures sportives différentes. C’est pour cela qu’on a fait ce projet pour les enfants mais aussi pour nous, afin qu’on découvre d’autres cultures, d’autres traditions et des modes de vie différents des nôtres ». 

Le voyage devrait durer 9 mois et à leur retour Matéo et Elie reviendront avec de nouveaux jeux qu'ils transmettront à leurs élèves puydômois.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité