Une vente pour venir en aide à un refuge pour animaux dans le Puy-de-Dôme

Publié le

Une vente est organisée le dimanche 5 juin, à Clermont-Ferrand au profit d’une association, celle du refuge SOS animaux situé au Broc, dans le Puy-de-Dôme. Les fonds qui seront récoltés de la vente serviront à la réfection de certains murs du refuge.

Cela fait 20 ans qu’elle connaît le refuge SOS animaux situé sur la commune du Broc, dans le Puy-de-Dôme. Simple adhérente, Catherine Hervé a décidé d’aider le refuge à sa manière. « Il y a 5 ans, j’ai récupéré plein d’affaires après le décès de mes parents. Je me suis dit qu’en les vendant, l’argent pourrait servir à aider le refuge ». Elle a donc proposé au refuge d’organiser une vente qui sera organisée le dimanche 5 juin, à Clermont-Ferrand. Il y aura de la vaisselle, du linge de maison, des vêtements, des chaussures, de la décoration de maison, du petit matériel de couture, des jouets, une valise en bois pour la peinture. Catherine Hervé explique son amour pour les animaux et pour le refuge. « J’ai déjà adopté 3-4 chiens dans ce refuge. Les bénévoles et les employés sont tellement investis. Je voulais vraiment les aider comme je pouvais ».

60 000 de frais vétérinaires en 2021

Il faut dire que le refuge est toujours en attente de dons. L’argent récolté lors de la vente servira à la réfection de certains murs dans le refuge qui se sont fissurés à cause de la sécheresse. Le refuge, qui existe depuis 1993, est tenu notamment par Danielle André et son équipe. « On est indépendants et on organise des événements régulièrement pour financer le refuge, explique la présidente. En 2020, on avait 55 000 euros de frais vétérinaires, ils étaient de 60 000 euros en 2021. Il y a de plus en plus d’animaux, surtout au niveau des chats. Il faut stériliser les animaux, les soigner lorsqu’ils attrapent des maladies ou lorsqu’ils ont été victimes d’un accident ».

De plus en plus d'animaux au refuge

Le refuge compte actuellement 38 chiens et 18 chats, mais ce n’est pas sans compter sur l’arrivée des chatons et les abandons des vacances. « On a beaucoup d’animaux qui rentrent au refuge parce que les propriétaires vont en EHPAD et les animaux ne sont pas acceptés. C’est problématique », continue Danielle André. Le refuge ne fonctionne qu’avec l’adhésion des 109 communes pour la fourrière qui correspond à 65 centimes par habitant, et les dons. « Nous avions un peu d’argent de côté, mais nous avons décidé de construire un bâtiment sanitaire pour accueillir les animaux malades », termine la présidente. Alors pour aider le refuge et se renseigner consultez le site Internet. Ou rendez-vous à la vente organisée dimanche 5 juin entre 9h et 17h à la Résidence Services Les Girandières (42 rue du Clos Four à Clermont Ferrand).