Puy-de-Dôme. L’école de Job mise en vente 1 million d’euros sur Le Bon Coin

Le prix de vente a été fixé à 1 million d’euros. Lundi 5 février 2018, les parents d’élèves de l’école de Job dans le Puy-de-Dôme ont décidé de mettre en ventre l’école flambant neuve de la commune pour répondre à la menace de fermeture d’une des classes.

L'école a été mise en vente 1 million d'euros, le prix qu'ont coûté les travaux de rénovation de l'établissement l'an dernier.
L'école a été mise en vente 1 million d'euros, le prix qu'ont coûté les travaux de rénovation de l'établissement l'an dernier. © AT
Mardi 6 février 2018, banderoles au-dessus de la tête, les parents d’élèves de l’école de Job dans le Puy-de-Dôme ont refusé de laisser les institutrices faire la classe à leurs enfants.

Un mouvement dû à la décision de l’inspection académique de Clermont-Ferrand de fermer une classe à la rentrée 2018.

"Nous ne comprenons pas cette décision, nous sommes passés de 66 à 76 élèves l’an dernier et nous attendons 4 élèves supplémentaires à la rentrée prochaine. Ce n’est donc pas un problème d’effectif ", s’insurge Alexandra Beal, une mère d’élèves.


1000.000 d’euros sur Le Bon Coin


Face à la décision prise par l’inspection académique fin janvier, les parents d’élèves ont donc décidé de mettre en vente l’école de Job sur Le Bon coin, au prix modique d’un million d’euros. Le coût des travaux effectués en 2017 pour refaire à neuf l’établissement, des travaux financés en partis par l’état.

"Nous avons la chance d’avoir un enseignement de qualité puisque nos enfants sont en moyenne 20 par classe. Avec cette suppression, ils seront une trentaine. Le suivi ne sera pas le même pour eux", affirme Alexandra Beal.

Encore de l'espoir


Mercredi 7 et jeudi 8 février, les institutrices ont décidé de se mettre en grève pour protester elles aussi contre cette décision.

Un représentant des parents d’élèves a été reçu mardi matin à l’inspection académique. La décision n’étant pas encore arrêtée, il espère un retour en arrière de l’organisme qui doit donner sa décision vendredi 9 février 2018.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société